Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 

UN SONGE EXPLIQUE.

Par Naomie le 3 mai 2019

Shalom 

Il y a peu de temps, je vous ai révélé un songe sans  que la signification particulière et profonde me soit donnée... C'est souvent ainsi : je reçois un songe puis quelques temps après j'en reçois ou j'en comprends la signification. C'est le cas avec ce songe qui parlait d'une femme dans une assistance d'homme dans laquelle se tenait N. Sarkozy, ex président français.

Cette femme avait un statut spécial – sa veste colorée et chamarrée l'attestait.

Dans la bible, nous avons deux cas précis de vêtements spécifiques et colorés déclinant un statut spécial : Joseph et sa tunique chatoyante et colorée créée par son père - Genèse 37/3 -  Israël aimait Joseph plus que tous ses autres fils, parce qu'il l'avait eu dans sa vieillesse; et il lui fit une tunique de plusieurs couleurs.

Tamar fille de David abusée par son frère -  2 Samuel 13/19 -    Elle possède elle aussi une tunique colorée car elle est vierge et fille du roi. Cette tunique sera déchirée comme celle de Joseph.

Vous le constaterez ces deux tuniques spécifiques seront toutes deux détruites. Pourquoi ? Parce que ce  qu'elles sont sensées représenter n'est plus. Joseph est vendu par ses frères, Tamar est violée par son frère.

Cela joue un rôle déterminant dans les deux songes. L'Europe dont il est question est d'une part « vendue » et esclave, et d'autre part sa place de fille vierge n'est plus puisque son propre frère l'a salie en abusant d'elle.

En faisant un nouveau songe, je constate qu'il est l'explication du premier. Il est question de l'EUROPE.

SONGE

« Je me tiens dans un lieu sans vie, morne et boueux ; le peu de personnes qui sont présentes sont à l'image de ces personnages de romans étalant la misère, la crasse et la violence. Vêtus du minimum, en haillons, ils sont identiques parce que « clonés » sans identité personnelle.

Ils se battent cherchant à se tuer, et ils y arrivent. Il n'y a pas de lumière dans cet endroit juste une espèce de lumière blême et blafarde, un halo légèrement teinté de jaune, irrespirable. Comme dans un film où la nuit est présente, un manque de luminosité et une espèce de brouillard jaunâtre.

Pourtant, au milieu de tout cela, un homme avec à ses cotés, dans ses bras, une petite fille jolie, bien vêtue, bien nourrie. Elle rit se sentant en sécurité dans les bras de cet homme. Elle a entre 1 et 2 ans. Elle est chauve, le crâne légèrement bosselé. (?) Dans cet espace à la lumière blafarde et diffuse, un seul point de lumière : l'enfant.

Elle est l'enjeu de la tuerie.

Soudain le climat change pour moi. De spectatrice je deviens protagoniste et ma vie est en danger. Comme à chaque fois d'ailleurs. Je peux me cacher dans un recoin exigu où je me pense être à l'abri. Je fais silence, c'est le silence. Puis je vois le canon d'un fusil, un fusil comme ceux du passé avec des balles rondes. Le tireur ne me voit pas et tire sans viser. Je vois deux projectiles passer devant ma poitrine. Malgré cela je suis sauve.

Je vois une femme qui prend l'enfant dans ses bras afin d'en prendre soin.

Je me réveille ».

Explication du songe :

L'uniformité des personnages clonés représente la pensée unique, l’indexation des personnes à une volonté unique, un consensus désiré qui conduit à la prise de pouvoir par l'affirmation d'une volonté établie.

La destruction des individus qui sont, je le rappelle, clonés, est un signe du vécu actuel en Europe. Une volonté de se fondre dans la masse, d'être participants sans toutefois accepter l'uniformité (pour certains. Ils sont peu nombreux) et ils se battent pour une seule chose : la récupération de l'enfant qui est une représentation de l'Europe actuelle. Soutenue par un pouvoir, mais encore une enfant.

La lumière qui émane du lieu est une lumière pâle et diffuse dans laquelle les choses et les gens n'ont pas de relief, ils sont juste figuratifs, on les perçoit sans les voir véritablement.

On veut faire croire à l'ensemble de ceux qui sont présents que la lumière vient de l'enfant, de la future Europe. C'est faux bien entendu. Son crâne bosselé démontre un manque d'uniformité et du martelage des pensées, des idées.

Sa jeunesse ne lui permet pas d'agir seule, il lui faut un tuteur. C'est la représentation d'un futur leader européen qui va se démarquer sans pour autant être « le » leader. Il sera là pour aider (?) Europe à grandir mais à quel prix ?

Le prix réclamé est la mort de la voix qui crie : danger et qui refuse de se laisser conduire dans ces méandres politiques. » Mais Dieu veille sur sa parole.

LE NOM D'EUROPE repose sur les racines anciennes mythologiques des dieux et déesses. Selon la bible il faut plutôt admettre que ces « dieux et déesses » sont les rejetons nés des filles des hommes et des anges auxquels Dieu ordonnera de ne pas avoir de commerce avec elles, mais attirés par leur beauté, ils désobéirent et cela donna naissance à ces demi-dieux et déesses.

Le nom donné à l'Europe n'est pas fortuit, il a été mûrement choisi. A  l'origine, Europe est fille d'un roi phénicien et voit le jour à Tyr (une ville de l'actuel Liban), les racines de l'Europe sont celles d'une « déesse » mythologique.

Dans le dédale mythologique on peut constater que Europe est soumise à un roi, et pas n'importe lequel, mais le « roi des rois » - Zeus. Sa descendance est maudite et cruelle (le Minotaure) et des combats sanglants voient le jour.

L'Europe actuelle a des difficultés à s'affirmer comme puissance parce qu'elle est trop morcelée. Elle retrouve en elle l'essence de son histoire mythologique qui la soumet à « un roi » qui se veut être « roi des rois ». Il y aura une résurgence de l'histoire ancienne lors d'élections parlementaires européennes où jaillira un « roi des rois » qui se proclamera « gouverneur ou président du parlement européen ». Nous assisterons alors aux prémices de la prophétie qui annonce la montée de La bête avec le faux prophète.

Puis après cela viendra le « ROI des rois » Christ Yéshua.