Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 

PRENDS TA CEINTURE

Par Naomie le 11 janvier 2022 

SHALOM A L'ÉGLISE SANCTIFIÉE. 

 

LE « MINISTÈRE DE L'ÉGLISE » 

Notre Dieu n'a pas fini de s'adresser à ceux qu'il nomme « ses enfants » et parmi lesquels figurent ses serviteurs et ses servantes. 

Nous qui recherchons la volonté du Tout Puissant, qui nous tenons, vases « sacrés », dans la « maison de l'Éternel », la parole divine n'est pas éteinte. Loin s'en faut - 1 Rois 15/15 -  Il mit dans la maison de l’Éternel les choses consacrées par son père et par lui-même, de l’argent, de l’or et des vases.

 

 PAROLE PROPHÉTIQUE 

REÇUE LE 11 JANVIER 2022 entre 20h30 et 21h. 

« JE T'AI DONNÉ UNE CEINTURE ET JE T'AI DEMANDÉ DE LA CACHER. MAINTENANT JE TE DEMANDE DE LA SORTIR AFIN DE LA PLACER SUR TES REINS » 

Je me suis empressée de noter cette parole afin de n'en rien perdre du tout. 

Après cela je suis allée chercher dans la bible ce qui faisait référence à cette parole reçue. Elle se situe dans le livre de Jérémie, chapitre 13, à partir du verset 1. 

Le prophète reçois une injonction du Seigneur Dieu et exécute la volonté du Tout Puissant, dans ses moindres détails. Voyez par vous-même : 

Jérémie 13/1 à 13/7 -   Ainsi m’a parlé l’Éternel : Va, achète-toi une ceinture de lin, et mets-la sur tes reins ; mais ne la trempe pas dans l’eau. J’achetai la ceinture, selon la parole de l’Éternel, et je la mis sur mes reins. 

V/4 - Prends la ceinture que tu as achetée, et qui est sur tes reins ; lève-toi, va vers l’Euphrate, et là, cache-la dans la fente d’un rocher. 

Jérémie 13:6  Plusieurs jours après, l’Éternel me dit : Lève-toi, va vers l’Euphrate, et là, prends la ceinture que je t’avais ordonné d’y cacher.  J’allai vers l’Euphrate, je fouillai, et je pris la ceinture dans le lieu où je l’avais cachée ; mais voici, la ceinture était gâtée, elle n’était plus bonne à rien. 

Lorsqu’il nous est dit que Dieu parle de différentes façons, il faut entendre aussi qu'il se sert de la métaphore, de paraboles, de l'image qui touchera avec certitude l'homme le plus rebuté, réfractaire à la vérité divine. 

Donc, la ceinture est ici le symbolisme du siège de la force humaine, dont les deux parties (haute et basse) sont ensemble liées afin que l'homme soit assuré dans sa fonction de « bipède ». C'est aussi la métaphore du terrestre relié au céleste, par une force qui nous est donnée par le Christ vivant. Il est notre force, la ceinture posée sur les reins de l’Église, sur les reins des Chrétiens régénérés par le Saint Esprit, au travers du sacrifice sanglant du Seigneur. 

Pour un temps, après avoir fait l'acquisition de cette ceinture (naissance du christianisme) elle a été cachée, puis gâtée, plus bonne à rien. 

Il suffit de regarder avec tristesse mais évidence ce qu'il en est advenu de L’Église pour comprendre ce que notre Dieu veut nous faire comprendre. 

Aujourd'hui, le Seigneur dit à son église vivante, sanctifiée et régénérée de repositionner sa ceinture (force) sur ses reins, qui sera vue de toute évidence par qui a des yeux afin de voir, et pour que le monde comprenne que Dieu est Le Dieu puissant et fort, l'Alpha et l'Oméga, saint et créateur, rédempteur et sauveur aussi. 

 

ÊTES-VOUS PRÊTS À RENCONTRER VOTRE DIEU ? 

Après avoir reçue cette première parole arriva une pensée « exigeante » qui m’obligeât, elle aussi, à l'inscrire afin de ne rien omettre dans la rédaction. 

« Une seule question qui se pose aux hommes : ÊTES-VOUS PRÊTS À RENCONTRER VOTRE DIEU ? » 

Les hommes doivent répondre à tout un tas de questions, auxquels ils répondent, avec plus ou moins de franchise, de vérité, d'honnêteté, mais quand cette question, concernant leur salut, se pose à eux, ils demeurent dans le mutisme. 

Pour l'Éternel Dieu, c'est « LA QUESTION ESSENTIELLE » à laquelle chacun devra, se doit de répondre dans le déroulement actuel des événements qui se précipitent.

Cette question se fait insistante ; chacun va devoir y répondre, mécréants ou « gens de la maison de Dieu » qui, malheureusement, dans ses parvis, ont empilé des vases d'honneur et des vases « vils » 2 Timothée 2/20  - Dans une grande maison, il n’y a pas seulement des vases d’or et d’argent, mais il y en a aussi de bois et de terre ; les uns sont des vases d’honneur, et les autres sont d’un usage vil.

L'Église n'a pas compris qu'au travers de cette parole, le Seigneur voulait démontrer que pour lui, tous avaient la même valeur, tous serviteurs et servantes du Grand Dieu Puissant et Fort. Elle en a fait un sujet de divergence qui agit contrairement à la volonté divine. Un même corps, tous membres d'un même corps, réunis dans l'onction de l'Esprit saint. 

Les faux enseignements ont conduit à établir une ségrégation sélective au sein du Corps de Christ qui se devait d'être glorieux, afin d’établir, sur terre, la réalité de Dieu fait chair parmi les hommes. 

Tous sont-ils ?.... Tous ne sont-ils pas ?... Oui, dans le service de la maison divine sur terre, il existe des « Docteurs de la parole, des Prophètes, des Psalmistes et des Chantres, des Apôtres »... et tous ne le sont pas, mais ils sont tous gens de la maison et tous ont le rôle de l'exercice de la parole prophétique qui peut révéler la pensée de l'Éternel Dieu,  selon ce qui est écrit, à condition d'exercer le ministère prophétique dans la vérité de Dieu, par la parole produite par l'Esprit saint 

1 Corinthiens 14/5 - Je désire que vous parliez tous en langues, mais encore plus que vous prophétisiez. Celui qui prophétise est plus grand que celui qui parle en langues, à moins que ce dernier n’interprète, pour que l’Église en reçoive de l’édification. 

En ce qui concernent ceux qui se prétendent « prophètes » ou « Docteurs de la parole » ou que sais-je encore, une parole du Seigneur transmise par Jérémie, le Prophète, est incisive, tranchante, et il faut en tenir compte. Nous n'en sommes pas ignorants. Les vrais prophètes se reconnaissent simplement par la véracité des paroles prononcées. Dieu devient alors juge en la matière. 

Jérémie 27/14 à 16 -  N’écoutez pas les paroles des prophètes qui vous disent : Vous ne serez point asservis au roi de Babylone ! Car c’est le mensonge qu’ils vous prophétisent. Je ne les ai point envoyés, dit l’Éternel, et ils prophétisent le mensonge en mon nom, afin que je vous chasse et que vous périssiez, vous et les prophètes qui vous prophétisent. 

J’ai dit aux sacrificateurs et à tout ce peuple : Ainsi parle l’Éternel: N’écoutez pas les paroles de vos prophètes qui vous prophétisent, disant : Voici, les ustensiles de la maison de l’Éternel seront bientôt rapportés de Babylone ! Car c’est le mensonge qu’ils vous prophétisent.

 

ÉGLISE QUI TE VEUX SAINTE ET PURE ? 

 (Qui se doit d'être pure et sainte) 

 VOICI LA PAROLE DU SEIGNEUR POUR TOI. 

 

« TU ES LE PROPHÈTE DE DIEU QUI A MIS EN TOI SA PAROLE. IL T'APPARTIENT DE LA PROCLAMER CAR C'EST POUR CELA QUE TU AS ÉTÉ CRÉÉE. TU ES CRÉÉE POUR L'OR (PURIFIÉE) ET NON PAS POUR LA POURPRE (APPARAT) 

TU AS ÉTÉ CRÉÉE POUR LA VÉRITÉ. » 

 

VISION DES ROSES 

Après cela, dans ma nuit d'endormissement, j'ai eu des visions de fleurs, des ROSES de toutes les couleurs, magnifiques. Dans tous mes déplacements, je les retrouvais. Posées à terre, à même le sol, dans des vases, dans un lieu qui me semble être un cimetière très ancien.... 

C'est alors que je vis une femme, blanche, exposée au public, cherchant à se faire connaître dans le but de se faire élire pour un poste d'importance. Une présidence ? Oui, je crois bien que oui. 

Je cherche à la rencontrer, elle ne le souhaite pas. Dans la foule, j'arrive à me placer devant elle. Elle porte un « uniforme » de couleur bleue marine, pantalon, sobre. 

Je ne sais pas pourquoi, je lui demande d'ôter cet uniforme. Ce qu'elle ne souhaite pas. Je veux voir « sa marque ». 

Dans mes bras je porte une gerbe de roses rouge foncé, et je constate alors qu'elles sont imbibées, détrempées par l'eau du ciel. 

Je veux offrir cette gerbe à cette femme, qui la refuse. 

Fin des visions. 

Soyez bénis.