Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 

PAROLE PROPHÉTIQUE POUR LE MONDE ET POUR L'AFRIQUE.

DIEU EST DIEU !

MALHEUR A QUI EN DOUTE.

Deutéronome 4/35 -  Tu as été rendu témoin de ces choses, afin que tu reconnusses que l'Eternel est Dieu, qu'il n'y en a point d'autre.

Par Naomie le 09 mars 2020.

SHALOM.

J'aimerais partager avec vous une parole prophétique reçue ce lundi 9 mars 2020 après que le Seigneur m'a conduite à lire le livre de Habakuk. Il y a quelques jours en arrière, je fus « contrainte » à lire une partie de ce livre, et il m'a fallu y revenir tant son souvenir se faisait pressant.

TERRE! FAIS SILENCE !

Habakuk 2/20 - L'Eternel est dans son saint temple. Que toute la terre fasse silence devant lui!

« Terre ! Fais silence, écoute ma voix ! Tiens toi immobile, et écoute moi ! »...

Depuis le temps de mes cris, Seigneur ! M'as-tu entendu ? Telle est la parole de Habakuk le prophète. Telle est ma supplique ! Seigneur ! M'as-tu entendu ?

«L'homme a peur du silence, car dans le silence se réveille sa conscience endormie. Au sein de sa conscience réveillée prend jour sa méchanceté qui lui fait ravager la terre.

L'homme devient pilleur, et sa force réside dans sa loi ! Sa loi est sa force !

Il regimbe et couvre la terre de sa rébellion. 

Il se taille des images et se prosterne devant elle. Elles demeurent muettes !

Il rejette loin de lui toute correction, il se croit juste, il se prétend innocent, alors que le sang rougit ses mains.

« Caïn ! Où est ton frère ? … en suis-je le gardien ? »

L'ouvrage de ta satisfaction va être passé sous la herse ! Le repos ne sera pas sous ta tente ! Je vais faire venir un peuple nombreux qui anéantira l'ouvrage de tes mains !

Sa force est son droit ! Sa loi fait sa force !

L'homme « golem » créé à partir de la glaise, n'était qu'un corps vide. Pas de vie, pas d'âme ! Rien !

Alors Dieu a insufflé son souffle de vie et le « golem » s'est mué en homme vivant.

Le souffle de Dieu lui a donné la vie. Aujourd'hui, l'homme rejette son créateur. Il s'en va ainsi retourner à ce qu'il est : « une enveloppe vidée du souffle de Dieu ».

 ET DIEU ME DONNA CE JOUR LES 2 VISIONS CI-DESSOUS

VISION SUR L'AFRIQUE : UN TABLEAU NOIR

Tandis que je reçois et écris ce qu’il m'est donné d'écrire afin de le donner à qui le voudra recevoir, j'ai la vision d'un grand tableau noir, accroché sur un mur. Comme dans une classe. Une grande main au bout d'un avant-bras, avec un chiffon de couleur blanche  s'anime et efface ce qui est écrit sur le tableau noir.  

Ce tableau est Afrique. Cette main efface le contenu du tableau et une pensée : 

« Une seule âme, un seul corps, une seule frontière entourant et délimitant Afrique. »

 C'est le souffle divin qui va remplir de sa vie le « golem » africain afin qu'il prenne vie.

Terre ! Fais silence, écoute sa voix ! C'est « Maranatha »

Le Père éternel a entendu le cri de ceux qui vivent en lui. Les vaches scrofuleuses ont apporté la désolation, le souffle divin va restaurer la vie. Malheur à qui a augmenté le fardeau de ses dettes, ses oppresseurs financiers vont se lever afin de réclamer leurs dus, sans tenir compte des accords préalablement signés.

La main du Seigneur efface l'ardoise, elle annule les écritures et dispose le support à recevoir de nouvelles écritures.

«Terre ! Fais silence, écoute la voix de celui dont les mains percées t'offrent sa bénédiction ! »

VISION DE LA ABLE DE FESTINS

Maintenant, je « vois » une table très longue, pour un grand banquet. 

Fusent des rires, des paroles, des cris... Puis se courbent sur la table les têtes des invités au banquet, tous ceux qui ont bu à la coupe, jusqu'à l'ivresse. Pas un seul debout, tous couchés sur cette grande immense table. (Ici il faut encore y voir la coupe de l'Eternel remise entre les mains de Jérémie afin de faire boire la terre).

 Cette même main qui est agissante pour effacer le tableau noir Afrique balaie le dessus de la table pleine des reliefs des victuailles et des boissons. Un grand revers de main et tout est propre. Cette table est prête à accueillir de nouveaux conviés au festin. Comme si de nouvelles personnes vont festoyer.  

Terre ! Fais silence.... Dieu se tient à la porte !

Celui qui a bu boira encore. Celui qui a pillé sera pillé, mais l'innocent ne sera plus déclaré coupable.

Des événements « circonstanciés » vont couvrir la terre d'un manteau secoué afin que tombent toutes les miettes des anciens festins. Le Seigneur va recouvrir la terre du manteau de la délivrance.

Si deux eaux différentes ne peuvent pas sortir d'un même lieu ensemble, il en sera ainsi de ma volonté (paroles du Seigneur).

Ce sera bénédictions ou malédictions, il vous faut maintenant choisir. 

C'EST MARANATHA !... bientôt.