Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

                                SHALOM !

 

Psaumes 3/8  (3/9) - Le salut est auprès de l’Éternel : Que ta bénédiction soit sur ton peuple ! — Pause. 

 

Psaumes 12/5  (12/6) - Parce que les malheureux sont opprimés et que les pauvres gémissent, maintenant, dit l’Éternel, je me lève, J’apporte le salut à ceux contre qui l’on souffle. 

 

Par Naomie, le 5 mars 2021. 

 


Ce matin, dans le désir de simplement me tenir présente devant notre Dieu, devant mon roi, je me tenais en silence, en attente. Il est des silences qui crient très fortement et emplissent tout l'espace. Puis viennent les paroles inspirées afin d'exprimer une prière véritable, une prière du fond du cœur pour qu'elle soit entendue et l'espace perd son silence et montent vers notre Dieu ces paroles plaisantes et favorables, puis enfin arrivent les paroles qui descendent du ciel afin qu'elles soient pour qui va entendre, le pain béni dont nous avons grand besoin. 

 

Aussi je vais vous partager le fruit de cette communion spirituelle qui relie le ciel à la terre, la terre au ciel. Soyez bénis tous et toutes dans le « shalom » divin. 

 

« Celui qui a expérimenté l’œuvre de la croix dans sa vie est comme marqué au fer rougi au feu. Il est changé à jamais pour toujours. 

J'ai été marquée au feu de ton amour, à toujours, pour jamais. 

J'ai « mangé » le rouleau du livre de la vérité, il a été doux à mon palais, mais âpre à mon âme. 

Le fuseau meurtrier du péché dévoilé dans ma vie ne m'a jamais laissée en paix tant la noirceur de mon âme m'anéantissait. 

Comment vivre une telle épreuve et en sortir indemne ? Je ne l'ai pas pu, et j'ai lutté contre moi-même afin de ne pas sombrer. 

Le monde n'a rien de radieux et l'espérance humaine à été trahie par l'idéologie humaine. 

Toutefois, la foi gardera l'homme intègre des caprices de notre société purulente et abjecte. 

Que notre Dieu nous ouvre la voie encore une fois, comme il en fut du temps de Moïse. » Amen. 

 

En lisant le livre 2 des Rois/18 – il s'avère que le roi Ézéchias, roi trouvé juste devant l’Éternel comme aucun autre avant lui et après lui nous est-il enseigné, victorieux dans l'intégrité de sa foi, et envers l'Assyrie, va subir un triste sort, et Juda va être envahie après un très long siège de 3 ans. 

Pourquoi ? 

Pourquoi en est-il ainsi pour bon nombre de nous ? Avons-nous toutes les réponses ? Non ! 

Mais si la foi demeure, tout comme Ézéchias, nous pouvons nous approcher de l’Éternel et lui communiquer le contenu de nos lettres de doléances, car Il entend, et fait réponse. Parfois avec un peu de temps, quelquefois de suite. Mais notre Dieu répond. 

Ce matin, il me semble que la Côte d'Ivoire, ainsi que son peuple cher devant le Seigneur, trouvera une réponse à ses attentes, à ses prières, à ses doléances. 

 

Soyez grandement bénis. 

 

 

PAROLES POUR LA COTE D'IVOIRE 


« Côte d'Ivoire ! Tu as placé ta confiance en « Pharaon », et tu t'es égarée, car « Pharaon » est un roseau cassé qui pénètre les chairs de ceux qui s’appuient sur lui. 

Tel est « Pharaon », telle est celle qui s'appuie sur lui ! 

« Pharaon » ne possède en lui que l'illusion de la victoire. Il ne possède pour lui, que l'illusion de la reconnaissance. Mais il ne possède rien de tout cela. 

 

Son langage est incompréhensible car il ne parle pas avec droiture ! 

Il s’exprime dans une langue qui n'est pas sienne ! 

 

Ses « hauteurs » sont entourées de murailles sur lesquelles sont assis ses ennemis qui le surveillent. 

 

On lui adresse des paroles qu'il ne comprend pas ! 

On lui adresse des « lettres » qu'il ne déchiffre pas ; pour lui, ce ne sont que vents et défis ! 

Mais au travers de ces mots, de ces lettres, ce sont les sentences de Dieu, sentences envers l’homme, sentences envers la nation ! 

 

Le « Rabchaké » a donné une lettre au roi Ézéchias, mais c'est devant l’Éternel que le roi va la déployer afin de la lui présenter en lecture. 

Seul l’Éternel va pouvoir répondre à cette lecture. 

Seul, l’Éternel agira en faveur du peuple, et c'est alors que la justice sera. » 

 

Dieu nous parle d'une manière ou d'une autre, parfois en se servant de paraboles, d'autres fois de manières franches et dévoilées. 

En ce jour, sachez que le sort de « Pharaon » a été réglé depuis longtemps, et que son temps s'achèvera sans l'intervention humaine. 

Quand le 3 mars les 2 « pharaons » se sont rencontrés, une lettre (un accord) a été signé ! Ils ne savaient pas que l’Éternel Dieu, présent au milieu d'eux, lisait les mots composant cette lettre d'accord.