Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 

 

LE SHOFAR


NOUVELLE ANNEE JUIVE  5783 


DU 25 AU 27 septembre 2022 

 

QUE RETENTISSENT LES SHOFARS ! 

 

(La voix de Dieu) 

 

Roch Hachana célèbre le début du nouvel an juif. Cette fête commémore la création du monde et le jour du jugement. Elle est étroitement liée au jour du "grand pardon", Yom Kippour, dont elle est séparée par les dix jours de pénitence.  Du 25 au 27 septembre 2022 Israël est marqué par cette fête traditionnelle dont le sens est un « renouveau » dans un début d'année.

C'est ainsi que cette année est l'an 5783, et elle peut s'intituler le « Jour de la Sonnerie » 

Psaume 89/16  

Bienheureux le peuple qui connaît la voix du Schofar ! 

Le Schofar fut donné par Dieu à Moïse et il devint essentiel dans les actions probantes d’Israël jusqu'à maintenant. C'est le son du Schofar qui accompagnât les déplacements, les stationnements, les actes guerriers. Qui annonçât les grands exploits de libération, les prises de positions.... Bref ! De tout temps, la voix du Schofar a retenti, marquant ainsi la présence divine de l'Eternel Dieu parmi son peuple, au cœur de ses enfants. 

Exode 19/16 - Le troisième jour au matin, il y eut des tonnerres, des éclairs, et une épaisse nuée sur la montagne ; le son de la trompette retentit fortement ; et tout le peuple qui était dans le camp fut saisi d’épouvante. 

Qu'est-ce qu'un Schofar ? C'est un objet vivant qui s'est transformé en instrument de musique pour certains, et qui, pour d'autres, EST LA VOIX DE DIEU MODULEE AU RYTHME DE RHUAH, l'ESPRIT SAINT.
Il est présent dans le rituel israélien, et cela, depuis l'Antiquité.

Sa pratique unique revêt un caractère unique également, puisque le Schofar possède en lui plusieurs caractéristiques bien définies. 

Il appelle à la réflexion, au rassemblement, à la repentance, à l'adoration, à la louange, au combat. Le livre de Josué nous relate très largement le rôle joué par le Schofar lors de la prise de Jéricho, à la conquête de Canaan. Josué 6/8 et 9 - Lorsque Josué eut parlé au peuple, les sept sacrificateurs qui portaient devant l’Eternel les sept trompettes retentissantes se mirent en marche et sonnèrent des trompettes. L’arche de l’alliance de l’Eternel allait derrière eux.

Les hommes armés marchaient devant les sacrificateurs qui sonnaient des trompettes, et l’arrière-garde suivait l’arche ; pendant la marche, on sonnait des trompettes. 

Pour avoir possédé un tel instrument j'en connais LA VOIX. Il est impressionnant, et dès que nous en connaissons la signification, il prend vie entre nos mains.  Imaginez un instant qu'entre vos mains se tient « le souffle de l'Esprit Saint » et rien d'autre. Il inspire crainte et respect ! En fait, une union parfaite s’établit entre cet instrument vivant et celui-là qui devient  

un TOKEA (sonneur de Schofar).

Une modulation va prendre vie, selon ce que l'Esprit Saint veut révéler, pour l'instant présent. La « Voix de Dieu » va s'exprimer. 

Il s'exprime pour cette année nouvelle qui arrive, comme il s'est exprimé tout au long des siècles. Le TOKEA va révéler à ceux qui entendent, la volonté de Dieu pour un acte, une expression nécessitant l'assurance de la présence divine. 

 

Le rôle du « Schofar » 

Le « Schofar » est « d'inspiration spirituelle » et traduit avec force et puissance des paroles, des pensées, voire des actes, bien au-delà de toutes pensées humaines. Ne peut s'en servir que celui, celle que l'Esprit Saint aura marqué de son sceau. Une Onction spécifique s'applique tant sur l'instrument que sur le serviteur. C'est l'instrument naturel choisi par Dieu. 

Nombres 10/8 - Les fils d’Aaron, les sacrificateurs, sonneront des trompettes. Ce sera une loi perpétuelle pour vous et pour vos descendants. 

Les « sanctifiés nés de nouveau » ne sont-ils pas cette descendance spirituelle révélée ci-dessus et demeurée voilée à cause de la jalousie des religieux de tout temps ? Esdras 3/10 - Lorsque les ouvriers posèrent les fondements du temple de l’Eternel, on fit assister les sacrificateurs en costume, avec les trompettes, et les Lévites, fils d’Asaph, avec les cymbales, afin qu’ils célébrassent l’Eternel, d’après les ordonnances de David, roi d’Israël.

Ne sommes-nous pas une race de « sacrificateurs » pour l'Eternel Dieu père ? 

Apocalypse 1/6 ... et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles ! Amen ! 


 ROUAH HAKODESH

le souffle de l'Esprit Saint 

De fait, plutôt que des percussions dans les assemblées, il faudrait privilégier la présence du « Schofar » ! Combien de fois l'expression de « souffle » traduit la présence de l'Esprit Saint parmi les sanctifiés nés de nouveau ? Genèse 2/7 – L’Eternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant.

Jean 3/8 - Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit ; mais tu ne sais d’où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l’Esprit.

Psaumes 104/4 - Il fait des vents ses messagers, Des flammes de feu ses serviteurs. 

L'homme né de nouveau ne peut pas se permettre de vivre sa foi « humainement, religieusement » ! Il se doit de vivre la vie de l'Esprit Saint et devenir : KOL HA'SOFAR, la voix du « schofar », la voix du souffle divin conduit par l'Esprit Saint -

Alors, peuple qui te sanctifie encore, tu seras la représentation de l'Esprit Saint, conduit par lui, rempli de force et de puissance. Non plus baignant dans un humanisme pervers. 

Selon que l'Esprit Saint va vouloir se manifester par le biais d'un schofar, plusieurs actions vont naître de ces diverses modulations. 

La Bible nous renseigne à ce sujet que nous devrions prendre très sérieusement car il est la représentation de l'Esprit Saint au cœur de son peuple. 

 

1 - TEKIAH : SOUFFLE SAINT DE DIEU (un son ininterrompu sans variation, à l'égal de l'amour divin) La présence de Dieu : Apocalypse 1/10 Je fus ravi en esprit au jour du Seigneur, et j’entendis derrière moi une voix forte, comme celle d'un schofar … Sa voix était comme e bruit des grandes eaux

 

2 - UNE SAINTE CONVOCATION : (7 sons qui se suivent en 7 souffles) : Dieu rassemble son peuple en une sainte convocation dans un but précis :

  • pour Rosh Hashannah (Nombres 29/1)

  • Gédéon convoquant Abiezer afin que ce dernier marche avec lui (Juges 6/34) etc...

  • Sonnez du schofar et rassemblez-vous (Jérémie 4/5)

     3 – LA RESURECTION ET LA VIE - Selon la prophétie : Comme je prophétisais, l'Esprit des 4 vents soufflât sur les ossements qui reprirent vie – Ezéchiel 37/4 à 10 - 


    Ce qu'il faut comprendre, ici, c’est que l'Esprit des 4 Vents est la représentation spirituelle des modulations des schofars qui dans leur puissance, par la puissance de l'Esprit Saint, vont réanimer les morts réduits à l'état de squelettes, et en faire une armée puissante à la gloire de Dieu. Ici, nous assistons, prophétiquement, à une résurrection spirituelle et unique en son genre de l'église enfin revenue à la vie sous la puissance magnifique de Dieu. ELLE VIENT ! 

    ISRAEL ! PEUPLE DE DIEU ! 

    SONNE COMME JAMAIS AUPARAVENT ! 

    NE RETIENT PAS ! 

    Jérémie 4/5 - Annoncez en Juda, publiez à Jérusalem, Et dites : Sonnez de la trompette dans le pays ! Criez à pleine voix, et dites : Rassemblez-vous, et allons dans les villes fortes ! 


    Aujourd’hui ne regarde pas en arrière ! Regarde devant-toi ! Saisis-toi du schofar et sonne jusqu'à épuisement ! La voix divine s'élève ! Il est temps que tu te souviennes de qui tu es !  Tu es de la race de David, roi prophète, roi guerrier ! De la race de Salomon, roi sage et impétueux ! De la race de Josué, de Gédéon, de Michée, Eli et Ezéchiel, et de tant d'autres qui ont marqué et fait l'histoire dont tu es imprégné aujourd'hui ! Moise et Aaron... Myriam et Esther ! Judith … Que la voix de Dieu imprègne son peuple et que les peuples fléchissent le genou ! 

    4 - SHEVARIM - APPEL A LA REPENTANCE - (son tremblant et pleurant) - Esaïe 58/1 -  Crie à plein gosier, ne te retiens pas, élève ta voix comme un schofar et annonce à mon peuple ses iniquités, à la maison de Jacob ses péchés !

    Joël 2/12 - Maintenant encore, dit l’Eternel, revenez à moi de tout votre cœur, avec des jeûnes, avec des pleurs et des lamentations ! 

    5 – 3 Sons d'un même souffle semblable à une vague : LIBERTE DANS L'UNITE DE ROUAH ! 

    Le « Sh'ma Israël » suivi de « Adonaïe éloheynou Adonai Ehad » nous donne la dimension divine de la Tri – Unité – ABBA (Père) YESHUA (Fils) et ROUAH HAKODESH (l'ESPRIT SAINT) 

     
    Maintenant comprenez la dimension spirituelle de la divine TRI-UNITE (ou encore TRINITE) « Béréchit Bar Eloïm eth achmaïm vééth aarets »

    Ecoutez et retenez : « Au commencement,
    l'Eternel NOTRE DIEU créa les cieux et la terre… » (Genèse 1/1)

    Le son du Schofar annoncera l'année du Jubilé, c'est à dire la liberté pour l'expiation - Lévitique 25/9 - Le dixième jour du septième mois, tu feras retentir les sons éclatants de la trompette ; le jour des expiations, vous sonnerez de la trompette dans tout votre pays.


     6 – TEKIAH GERDOLA – Un son long ininterrompu annonce la PRESENCE DU ROI.

    Le sacrificateur Tsadok oignit le roi Salomon avec la corne d'huile, le Shofar sonna en son honneur et le peuple cria (1 Rois 1/39) 

    Le Schofar intronise également le ROI des rois – LA SHEKHINA – la gloire du Roi éternel – 1 Samuel 2/8 -

    L'Eternel monte au milieu des cris de triomphe, Il s'avance au son du Schofar 

    Psaumes 47/6 

    7 - TERUAH – un cri en 9 sons d'un même souffle : L'ADORATION qui ouvre la voie à la charge guerrière et l'engagement, c'est l'Eternel le Chef des Armées saintes. Au son du schofar, le cri des sentinelles se fait entendre, c'est le cri de guerre ! Au son du Schofar rassemblez-vous.... Notre Dieu combattra pour nous – Néhémie 4/20 -

    La force guerrière du schofar : Un appel 

    Ce qu'il ne faut pas oublier, jamais ! Le Schofar possède en lui une volonté divine, au travers de l'expression de la voix de Dieu s'adressant à son peuple, à ses enfants. L'anormalité présente réside dans l'absence du schofar au chœur des chantres modernes. Le Schofar lance un appel : la réunion du peuple, la prise de conscience du peuple et des enfants de Dieu, la volonté de changement (de lieu, d'action, de vie...) et l'obéissance. REUNISSEZ-VOUS CAR JE VEUX VOUS PARLER dit le Seigneur ! 

 « Levez l’étendard dans le pays, sonnez du cor parmi les nations ! Contre Babylone mobilisez des nations, alertez contre elle des royaumes… » Jérémie 51/27.

Le livre des Nombres souligne plus encore peut-être cette idée de protection divine grâce à la puissance du schofar : « Lorsque, sur votre terre, vous marcherez au combat contre l’ennemi qui vous enserre, vous accompagnerez les cris de guerre de la sonnerie des trompettes. Ainsi il sera fait mémoire de vous devant le Seigneur votre Dieu, et vous serez sauvés de vos ennemis ». Nombre 10/9. Ne sommes-nous point en guerre ?

Un conseil ? Saisissez-vous des « schofars », élevez les étendards, résistez toutes les pressions qui vous désolidarisent de la sainte parole, armez-vous des armes du monde spirituel mises à votre disposition. 

Annoncez clairement cette nouvelle année avec force et foi, avec vigueur et ténacité ! Armez votre bras, circoncisez votre cœur ! Soyez vaillant, fortifiez-vous et prenez courage ! Babylone s'écroule, la ténacité de Satan faiblira devant votre détermination à vaincre au nom de l'Eternel Dieu ! 

Sonnez la venue du Roi des rois ! Criez à sa gloire, ce n'est pas une gloire que l'on enterre, c'est une gloire qui se lève, qu'on élève et qui nous accompagne ! 

Une gloire terrestre n'est plus, mais la seule gloire unique et éternelle qui nous provient du Trône divin se doit d'être acclamée au son des schofars, au rythme de la voix divine qui encourage qui le sert à encore mieux le servir, qui se sanctifie à encore mieux le faire, et à vivre pleinement une vie purifiée afin de pouvoir pénétrer dans le Royaume divin, là où les chantres entonnent avec constance une louange perpétuelle devant Dieu à laquelle nous serons associés. 

Psaumes 9/6

- Avec les trompettes et au son du cor,

poussez des cris de joie devant le roi, l’Eternel !

 Amen et Gloire au Tout-Puissant ! 

L'Eternel DIEU.