Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

                      L'EPEE DE L'AUTORITE. 

 

Par Naomie le 25 juillet 2020  

 

 

POUR BENJAMIN NETANYAHOU  

 

PREMIER MINISTRE D’ISRAËL.  

 

SHALOM  

 

 FILS D’ISRAËL ! ÉCOUTE ET AGIT !  

 

Encore une fois, une seule et même « vision » concernant l'épée de l'autorité remise entre les mains de celui qui a été choisi afin de conduire la terre d’Israël et son peuple dans sa destinée. Selon la volonté du Seigneur, le Saint d’Israël.  

 

Cette épée repose sur une légende et pourtant, dans le monde spirituel, elle relativise une puissance donnée à un personnage choisi.  

La première fois que j'ai vu cette image, l'épée n'était pas sortie de son support, nul n'ayant été jugé digne de porter la main sur elle.  

Puis j'ai eu d'autres visions la concernant, avec diverses explications.  

 

Alors qu'il me semblait que le message avait été reçu et compris, j'ai dû comprendre à mon tour qu'il n'en était rien.  

Si cela avait été le cas, la situation actuelle d’Israël et de son premier ministre serait tout autre, et les hyènes auraient cessé de ricaner. Tel n'est pas le cas.  

Début de la semaine, mon attention fut détournée et je vis devant mes yeux cette image telle que je l'avais vue à l'origine, fichée dans son socle.  

Il en a été de même hier au soir.  

 

Alors, je donne cet avertissement qui ne provient pas de ma volonté, mais qui provient de celui qui détient nos vies entre ses mains, notre avenir également.  

 

Un temps à été fixé : 18 mois. Au terme de ce délai, si l'épée est toujours pareillement fichée dans son socle, la donne sera changée et tout comme il en a été de Saül, c'est « David » qui prendra la suite.  

La situation actuelle est la suivante : La femme a enfanté 2 fils, 2 jumeaux.  

Celui qui est venu au monde en deuxième position veut s'accaparer de la place de l’aîné qui détient son droit d’aînesse de la volonté divine.  

 

L'autorité revient à l'aîné c'est son droit. Maintenant, si celui qui se doit de se saisir de ce signe de l'autorité qui lui vient de droit et de la volonté de Dieu ne réagit pas, il n'aura plus la possibilité, malgré ses larmes, de reprendre ce droit.  

Donc, je sollicite Benjamin, fils d’Israël, enclin à l'amour pour sa terre, pour le peuple, pour Dieu, de réagir en se saisissant de cette marque visible de tous, à main nue, de l'autorité qui lui a été remise par le Tout-Puissant.  

Cette autorité n'altérera en rien ce qui doit être, et ce qui se doit d'être est inscrit dans les temps, le passé, le présent, le futur.  

 

SI CET AVERTISSEMENT NE TROUVAIT PAS SON ACCOMPLISSEMENT EN CE TEMPS, D'AUTRES TEMPS SERAIENT ALORS PORTEURS DE LA VOLONTE DIVINE,  

MAIS CELA SE FERAIT SANS MENAGEMENT.  

NUL NE PEUT SE DRESSER CONTRE LA VOLONTE DIVINE.  

 

Il ne m'appartient pas de poser un avis, ni même de discuter cette parole, ce n'est pas mon rôle qui consiste à avertir qui de droit.  

Dieu mon juste juge est témoin de ma seule volonté de le servir au temps marqué et propice. C'est aujourd'hui le temps propice pour Benjamin, pour Israël.  

Cette autorité déterminée sera déterminante pour le futur d'Israël devant son peuple, et devant les nations.  

Elle va engendrer des mouvements, des actes qui seront décriés par certains, et par les autres, reconnus comme venant de la volonté divine.  

Pas de crainte, seule celle qui s'applique au Seigneur ! Pas de peur, qui affaiblit les genoux et les mains ! Pas d'hésitation qui engendre le doute et minimise le pouvoir de l'Autorité.  

Dieu est Dieu ! Ceux qui auront choisi les baals seront rétribués quand viendra le temps marqué par la seule volonté de Dieu.  

 

Un temps : 18 mois.  

 

A terme échu, à échéance, une autre distribution.  

 

Que celui qui a de la sagesse n'agisse point comme un fou.  

 

Shalom.