Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 

 

PRENDRE LE DEUIL DE LA FRANCE 

 Ecclésiaste 7:4

Le cœur des sages est dans la maison de deuil,

Et le cœur des insensés dans la maison de joie.

 Par Naomie, le 2 décembre 2021 

 SHALOM. 

Mercredi 1er décembre, cette parole monte jusqu'à mon âme, alors que je porte le deuil pour une amie très chère. Prendre, porter le deuil pour la France qui vit dans un temps de détresse. 

Nous envisageons des temps de réjouissance tandis que notre nation s'est égarée dans les limbes de la laïcité, perdant ainsi ce qui était sa lumière, la Lumière de Dieu. La terre des Lumières est devenue celle des Ténèbres, et le mal sévit jour après jour, heure après heure, dans un chaos désespérant. 

Nos principes disparaissent peu à peu, et l'horizon s'assombrit de manière constante. 

Quand allons-nous être « vrais » et prendre conscience de la mort spirituelle qui nous frappe, constamment, nous empêchant de vivre notre foi de façon harmonieuse, dans la joie de ce « Noël » qui disparaît pour laisser place au grand déballage mercantile de la nation républicaine qui n'a plus la foi en un Dieu venu sur terre, incarné dans un corps humain, réintroduit dans le monde afin d'y apporter la valeur du salut par le don d'une vie. 

Alors je comprends pourquoi l'Esprit saint me dit qu'il nous faut porter le deuil sur notre nation, qui, autrefois, éclairait tel un phare dans la nuit, les nations du monde. 

Porter le deuil ? Le livre d'Ecclésiaste chapitre 7 verset 2 nous révèle que « Mieux vaut aller dans une maison de deuil que d’aller dans une maison de festin ; car c’est là la fin de tout homme, et celui qui vit prend la chose à cœur. » 

Quelle est la forme de ce deuil qu'il nous faut porter ? Comment, de façon concrète est-il possible de porter le deuil d'un pays qui se meure sous le regard des individus qui en occupent le territoire ? 

La bible est remplie d'exemples qui nous témoignent de temps de deuil et comment se comporter pour l'occasion.  Considérons le prophète Ésaïe qui, dans le chapitre 3/26 va, au moyen d'une métaphore, considérer l’Église selon Sion, la dépeignant gémissante, dépouillée, sans possibilité de s’asseoir en reine, mais assise dans la poussière. 

Dans le chapitre 33/9, le même prophète s'attarde dans la description d'un pays ravagé par le deuil établi dans la tristesse. La rétrospective établie sur des nations les considèrent comme elles sont : languissantes, désertiques, effeuillées (dans l'incapacité de porter du fruit afin d'alimenter les peuples).

Pire encore, en 60/20, il est fait mention de problèmes sérieux touchant les deux astres majeurs trônant dans le ciel, jusqu'à ce que l’Éternel reprenne sa place et que règne sa lumière à toujours. Et les jours de ton deuil seront passés. 

Il est enfin temps de comprendre que toutes choses ont une fin, et que le temps du deuil va, lui, s'achever, quand enfin nous aurons cessé de courir après l'éternité de la chair sans tenir compte de l'éternité de l'esprit. 


Un temps pour tout ! Aujourd'hui, c'est le temps du deuil.

Ecclésiaste 3/1 et 2 - Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux : Et un temps pour naître, et un temps pour mourir ;  3/4 -  un temps pour pleurer, et un temps pour rire ; un temps pour se lamenter, et un temps pour danser ; 

Quand cessera ce temps de deuil, quand sera revenu le printemps décrit dans le Cantique des Cantiques, ode à l'amour divin et de son peuple, une huile de joie sera répandue comme sur la barbe de Aaron.
Esaïe 61/3 - Pour accorder aux affligés de Sion, Pour leur donner un diadème au lieu de la cendre, une huile de joie au lieu du deuil, un vêtement de louange au lieu d’un esprit abattu, afin qu’on les appelle des térébinthes de la justice, une plantation de l’Éternel, pour servir à sa gloire. 

Quand cesseront les cris de haine contre Jérusalem interviendra la fin du deuil pour la France et son peuple, pour son Eglise vraie et pure :

Esaïe 66/10 - Réjouissez-vous avec Jérusalem, faites d’elle le sujet de votre allégresse, vous tous qui l’aimez ; Tressaillez avec elle de joie, vous tous qui menez deuil sur elle ; 

France ! Le deuil sera mené sur toi car tu as agi comme une ennemie de Dieu, sans te soucier des conséquences qui ne devraient pas tarder. Jérémie le prophète te parle des causes de ton deuil, et surtout, il te rappelle que l’Éternel Dieu n'a qu'une parole, et qu'à ce jour, tu paies les conséquences de ta fatuité insolente.

Jérémie 4/28 - A cause de cela, le pays est en deuil, et les cieux en haut sont obscurcis ; Car je l’ai dit, je l’ai résolu, et je ne m’en repens pas, je ne me rétracterai pas. 

A ce jour, France, tu supportes et va supporter la haine du Dévastateur qui déjà agit à ton encontre, toi fille du Seigneur : 

Jérémie 6/26 - Fille de mon peuple, couvre-toi d’un sac et roule-toi dans la cendre, prends le deuil comme pour un fils unique, verse des larmes, des larmes amères ! Car le dévastateur vient sur nous à l’improviste. 

Depuis des années tu supportes le poids de ton dévergondage, tu le supporteras encore, jusqu'à ce que tu comprennes, que tu te repentes, et que tu acceptes de vivre dans la voie qui t'a été ouverte, et dont tu as dit : 

Esaïe 28/15 - Vous dites : Nous avons fait une alliance avec la mort, Nous avons fait un pacte avec le séjour des morts ; Quand le fléau débordé passera, il ne nous atteindra pas, car nous avons la fausseté pour refuge et le mensonge pour abri. 

 C'est pourquoi le Seigneur dit :

PRENDRE LE DEUIL POUR LA FRANCE.