Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

                 LA SUPRÉMATIE DE DIEU 

 

Ésaïe 40/18 - A qui voulez-vous comparer Dieu ? Et quelle image ferez-vous son égale ?  

 

Par Naomie le 4 janvier 2021  

 

SHALOM  

 

Philippiens 2/9 - C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom,  

 

La suprématie de Dieu réside dans ce nom qui est au-dessus de tous noms car c'est dans ce nom que réside toute la suprématie divine qui a pour cadre l'Alpha et l'Oméga.  

Au-dessus de toutes choses, si grand et si puissant que rien ne peut le définir, et nous ne pouvons, dès lors, qu'imaginer cette puissance plus grande que les atomes, de l'atome lui-même. L'atome est compris dans la puissance de ce nom divin, le nom de la création toute entière. Le nom de la Vie.  

Quand l'Eternel se présente à Moïse, il dira : « JE SUIS »  Exode 3/14 - Dieu dit à Moïse : Je suis celui qui suis. Et il ajouta : C’est ainsi que tu répondras aux enfants d’Israël : Celui qui s’appelle "je suis" m’a envoyé vers vous.

 

Lorsque j'étais une enfant dans la foi (29 ans à ma conversion) j’eus à cœur, de suite, presque instantanément, un sentiment extrême en ce qui concerne la puissance de ce Dieu, qui m'aimait, me parlait, me conduisait dans des chemins ignorés par une vie vécue sans Dieu. Du moins c'est bien ce que je pensais. J'étais ignorante et pourtant tout me semblait normal dans ce que je vivais en Lui dont je savais « tout »et ignorait tant de choses en même temps.  

Les années passant, j'ai appris à mieux connaître mon Dieu et à mieux cerner mon ignorance. Dieu ! Un nom au-dessus de tous noms ! Un nom si puissant qu'en lui toute chose prend forme et vie ! Nos vies en lui deviennent LA puissance de vie qui coule en nous comme le sang coule dans nos veines. En MON NOM VOUS FEREZ DES CHOSES ENCORES PLUS GRANDES QUE MOI !  

 

Esaïe 40 : 18 A qui voulez-vous comparer Dieu ? Et quelle image ferez-vous son égale ? Apocalypse 3 : 12 Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus ; j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau.  

 

Et pourquoi cela ? Parce que nous sommes greffés en lui, sa vie dès lors, passant dans notre sang, dans tout notre être tout entier. La spiritualité de Dieu coule en nous ! Le comprenez-vous ? C'est ainsi que nous devenons en Lui forts et vivants de sa vie. C'est ainsi que nous prenons une dimension conforme à sa parole.

 

Enfant dans la foi, je ne faisais aucune différence entre Christ le Messie et Dieu l’Éternel Dieu. Fallait-il faire une distinction ou non ?  

Je sais que bien d'entre nous ont des difficultés à faire le point sur le sujet. Moi-même je fus « réprimandée » par des chrétiens à ce sujet. Il m'était reproché une « fixation » sur le Père et ainsi, de ne pas être au fait en ce qui concernait le Seigneur Yéshua.  

Aujourd’hui j'aimerais vous partager cette parole qui vient de la sainte Bible, dont l'auteur est Paul, l’apôtre qui marchait dans la même voie que les autres sans pour autant se joindre aux autres.  - Hébreux 1/9 - Tu as aimé la justice, et tu as haï l’iniquité ; C’est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t’a oint D’une huile de joie au-dessus de tes égaux.

 

Paul, écrivant à l'église des Hébreux, s'adresse à eux en ces termes et qualifie Christ Yéshua de Dieu, tout en plaçant ce dernier sous une tutelle spirituelle d'un Dieu au-dessus de lui. Est-ce possible ? Non ! Il suffit de regarder attentivement les paroles concernant le sujet et de suite, avec l'intelligence renouvelée par l'Esprit Saint, on peut comprendre une certaine complexité, mais une complexité toute relative.  

Philippiens 2/9 - C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, - Cette parole affirme que Christ en chair (Dieu fait chair) a tout pouvoir sur toutes choses à cause de la suprématie de son nom qui contient, en lui, toute la puissance divine que le Seigneur Dieu et Roi possède dans le royaume divin.

 

En cette suprématie divine qui place Christ sur le trône divin dans le royaume divin, nous avons des points de repères importants et déterminants :  

Christ en chair est venu afin de permettre une réconciliation entre l'homme créature et Dieu créateur. Il est La parole divine révélée aux hommes -  

A travers le grand livre de La Révélation (Apocalypse 19) une description totale nous est donnée d'un Dieu couronné et en même temps, ce même Dieu couronné et caracolant sur un cheval blanc, revêtu d'un manteau teinté de sang. Non pas coloré ou teinté en rouge, mais bel et bien teint du sang du supplice de la croix. -  Apocalypse 19/13 ... et il était revêtu d’un vêtement teint de sang. Son nom est la Parole de Dieu.

 

Remarquez bien qu'un grand nombre, qu'une multitude s'accorde en ce qui concerne « Dieu », lui prodiguant une adoration. Mais combien s'accordent sur le Nom de Christ Yéshua, ce nom au-dessus de tous les noms ?  

Parce que le Seigneur a révélé une parole d'importance capitale sur laquelle nous nous arrêtons très peu, quasiment pas : Matthieu 10/34 -   Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée. (qui est le symbolisme de la division allant jusqu'à la guerre, jusqu'au sang versé)

Luc 12/51- Pensez-vous que je sois venu apporter la paix sur la terre ? Non, vous dis-je, mais la division.  

Comment cela se peut-il, lui qui est décrit comme « le prince de paix » ? Ici, nous avons la révélation que quiconque voudra suivre le Seigneur Dieu Christ Yéshua devra s'attendre à vivre une vie engluée dans la haine du monde - Jean 15/21 - Mais ils vous feront toutes ces choses à cause de mon nom, parce qu’ils ne connaissent pas celui qui m’a envoyé.

 

(Il faut, en s'approchant des saintes écritures contenues dans la Bible, savoir qu'il existe des similitudes, des analogies qui expriment la même chose en d'autres termes similaires).

 

L'enseignement apporté aux chrétiens est trop souvent survolé, ce qui crée un malaise vis-à-vis de la vérité qui se veut d'être révélée.  

Actuellement, Dieu est présenté comme un « bon papa » qui par bienveillance et amour pour sa créature, accepte tout, pardonne tout.  

Il me semble important de permettre au Saint Esprit de souffler son souffle puissant qui va ainsi permettre à ceux qui espèrent, de connaître la puissance du Tout-Puissant, sachant bien que cette dernière est aussi le vecteur de la sévérité du Dieu Éternel « JE SUIS CELUI QUI SUIS ».  

Renaître de nouveau ! Mourir à soi-même ! Placer sa vie sur l'Autel de Dieu, faisant table rase de tous ces feux idolâtres et païens, afin que brûle, que brille la lumière véritable.  

Accepter de savoir qu'un combat à mort est engagé entre la puissance du Tout-Puissant et la puissance maléfique et satanique du royaume démoniaque.  

Ne voyez-vous pas ce qui est aujourd'hui ?  

2 Corinthiens 4/3 et 4 -   Si notre Evangile est encore voilé, il est voilé pour ceux qui périssent ; pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l’intelligence, afin qu’ils ne vissent pas briller la splendeur de l’Evangile de la gloire de Christ, qui est l’image de Dieu.  

Nous avons perdu notre crédibilité de croyants en Christ à cause de notre défection relative à la vraie foi, en laissant l'esprit du monde prendre forme et vie au sein de la Grande Assemblée. Agissant ainsi, nous avons renié ce qui fait le cœur de Dieu sur terre, et cela, malgré les affirmations des apôtres et des évangélistes ancrés dans la sainte parole.  

Romains 1 /16 - Car je n’ai point honte de l’Évangile : c’est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec,


Frères et sœurs, biens aimés du Saint d’Israël, sachez que notre Dieu le Tout Puissant ne dort ni ne sommeille, mais que, depuis l'origine des temps, dès qu'il fut arrêté dans le plan divin concernant la création du premier homme prénommé Adam, toute une « stratégie » de combat était déjà définie pour le salut de l'homme déchu, et cela fut accompli par la venue en chair de Dieu le Créateur.  

N'oubliez pas que Dieu ne fait rien de lui-même (Christ l'affirmera en ce qui le concerne) mais il prend « conseil » de Son propre Conseil. De fait ce n'est pas un « conseil » selon l'imagination humaine, mais c'est de SON CONSEIL QUE DIEU AGIT EN TOUTES CHOSES. IL EST SON PROPRE CONSEILLER APPLIQUANT TOUTES SES DECISIONS PROPRES A SA PROPRE EVALUATION POUR LE SALUT DES HOMMES.

Éphésiens 1/11 - En lui nous sommes aussi devenus héritiers, ayant été prédestinés suivant la résolution de celui qui opère toutes choses d’après le conseil de sa volonté,

La suprématie divine détenue en son nom, en lui-même, ne supporte rien d'autre que la propre détermination envers le salut des âmes.  

Je ne veux pas que l'homme meure, mais que le pécheur se repente.

Ézéchiel 18/23 - Ce que je désire, est-ce que le méchant meure ? dit le Seigneur, l’Éternel. N’est-ce pas qu’il change de conduite et qu’il vive ?  

Ézéchiel 33/11 - Dis-leur : je suis vivant ! dit le Seigneur, l’Éternel, ce que je désire, ce n’est pas que le méchant meure, c’est qu’il change de conduite et qu’il vive. Revenez, revenez de votre mauvaise voie ; et pourquoi mourriez-vous, maison d’Israël ?  

 

Ici, d'après vous, qui s'adresse à Ézéchiel afin de prophétiser cette parole selon « le Seigneur » qui est encore attendu ? Ézéchiel va, comme d'autres prophètes, annoncer des paroles qui seront reprises, plus tard, bien plus tard, par le Seigneur lui-même. Alors, n'est-ce pas le signe de l'évidence de la parole prononcée par le Seigneur : qui me connaît connaît Dieu... Le « père » et moi ne faisons qu'un...  

La Suprématie détenue dans le nom de l’Éternel JE SUIS est la même détenue en Christ Yéshua.  

 

Nous nous sommes égarés dans les dédales de la religiosité au détriment de la vraie foi, redoutée par un grand nombre.  

Nous errons dans un chemin de perdition dont il est fait mention dans la parole divine en  

2 Thessaloniciens 2/3 et 4 - Que personne ne vous séduise d’aucune manière ; car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant, et qu’on ait vu paraître l’homme du péché, le fils de la perdition, l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou de ce qu’on adore, jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu.


Actuellement nous assistons à ce qui nous avait été annoncé via le biais d'un message donné par l'Esprit saint en date du 29 juillet 2016 révélant une des stratégies morbides de Satan contre l'humanité création de Dieu, dans le seul but de redessiner une nouvelle société, se servant d'un formatage mondial des populations, avançant ainsi les bases actives d'un mondialisme assassin.

Deutéronome 4/32 - Interroge les temps anciens qui t’ont précédé, depuis le jour où Dieu créa l’homme sur la terre, et d’une extrémité du ciel à l’autre : y eut-il jamais si grand événement, et a-t-on jamais ouï chose semblable ?  

 

 

AFIN QU'ILS CONNAISSENT MON NOM.  

 

(le 7 juin 2016)  

 

Exode 6/3 - Je suis apparu à Abraham, à Isaac et à Jacob, comme le Dieu tout-puissant ; mais je n’ai pas été connu d’eux sous mon nom, l’Éternel.


Effectivement, c'est à Moïse que reviendra ce privilège de savoir le « nom au-dessus de tous les autres noms » donnés sur la terre, le nom terrible de « JE SUIS » qui rejaillira sur  Christ Yéshua par cette parole qui non seulement accrédite la supériorité en tout de Dieu sur terre en chair, mais révèle également le nom terrible de « Celui qui Suis. »  

La suprématie de Dieu va plus loin que ces explications qui, quelques fois, sonnent « creux » parce que le sel, le feu, les braises en provenance de l'Esprit saint perdent de leur saveur. Comment redonner goût à ce qui n'est plus que fadeur ?  

Simplement en s'appuyant sur les bases profondément creusées de la sainte parole, et de revenir sans hésitation, sur le juste chemin de la juste justice divine qui va s'exercer dans la vérité.  

Dieu veut faire connaître son nom à toutes les nations, et principalement à ceux qui se revendiquent de lui sans le connaître tel qu'il est vraiment - Philippiens 2/9 - C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom,

Jean 14/13 et 14 ...et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai – (Jéhovah Jiré )

 

En quoi nous est-il bénéfique de connaître Dieu dans « Sa » suprématie ? Parce que les adeptes du Malin entretiennent la connaissance qu'ils ont de leur maître Satan.

Ils ont « assis » leur père sur un trône qui est rongé par les vers, alors que notre Roi est couronné de 1000 couronnes qui auréolent son front majestueux.

 

Les adorateurs du Mal incarné ont choisi leur maître alors que nous avons été choisis par notre Roi. Ceci est une grande différence, elle marque le fossé qui sépare les deux royaumes.

Voici l'attestation du choix dont nous avons fait l'objet, et en quoi cela nous engage envers le Roi des rois :

"Pour faire de Lui nos délices et Il nous donnera ce que nos cœurs désirent" (Ps.37/4).

Nous avons été choisis pourquoi ?
"En vérité Je vous le dis, celui qui croit en Moi fera AUSSI les œuvres que Je fais et il en fera de plus grandes parce que Je m'en vais au Père ; et tout ce que vous demanderez en Mon Nom Je le ferais afin que le Père soit glorifié dans le Fils.
Si vous demandez quelque chose en Mon Nom, Je le ferai (Jean 14/12-14).

 

LA SUPREMATIE DIVINE EN DEVIANCE

 

 

Nous avons, par vanité, accepté certaines manipulations religieuses conduisant à attribuer certaines variantes, ou encore extensions, à ce qui est la « Suprématie » de Dieu, et l'avons affublé de qualificatifs délirants, tel « l'Etre Suprême » terme philosophique de Newton (dixit Voltaire) qui conduira les révolutionnaires athéistes tel Robespierre, à proclamer « l'Etre Suprême – Grand Architecte de l'Univers » terme reconnu par la Franc Maçonnerie.

 

Dans l’Épitre aux Éphésiens 1/22  il est attesté ceci :  Il a tout mis sous ses pieds, et il l’a donné pour chef suprême à l’Église,

Rejetant alors tout ce qui a pour objet le « déboulonnement » de la Suprématie de Dieu contenue en son nom, déposée en Christ Yéshua par son nom, alors qu'un nom nouveau lui sera attribué - Ésaïe 62/2 - Alors les nations verront ton salut, et tous les rois ta gloire ; Et l’on t’appellera d’un nom nouveau, que la bouche de l’Éternel déterminera. ;

Il nous appartient de fuir toutes abjections contenues dans le désir humain de s'emparer de ce qui ne lui appartient pas (comme il est d'usage pour le Haut Clergé et ses représentants) parce que c'est sous les pieds du Christ Yéshua, et lui seulement, que toutes choses reposent, le faisant CHEF SUPRÊME DE L’ÉGLISE.