Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 

LA DERNIÈRE CROISADE.

 

ou la chute de Babylone.

 

 

Par Naomie le 18 mars 2020.

 

 

Shalom.

 

Apocalypse 12/15 -  Et, de sa bouche, le serpent lança de l'eau comme un fleuve derrière la femme, afin de l'entraîner par le fleuve.

 

Depuis hier il me résonne dans la tête cette certitude que les temps qui sont vécus en ce siècle sont ceux de « la dernière croisade ».

Vérité ? Confusion ? Mensonge ?.... Seigneur ! Que dis-tu de tout cela ?

 

Selon l'Histoire, les croisades n'eurent pour but avoué que la reprise « du saint sépulcre » et aussi de sécuriser son accès aux pèlerins. Avec le temps, l'aboutissement fut la rupture complète de l'église d'Orient d'avec celle d'Occident.

Œuvre humaine dévastatrice et meurtrière devant la volonté divine qui est celle dépeinte dans Esaïe 59/19  -  On craindra le nom de l'Eternel depuis l'occident, et sa gloire depuis le soleil levant; Quand l'ennemi viendra comme un fleuve, L'esprit de l'Eternel le mettra en fuite.

 

Matthieu 11/15 -  Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

Nous savons que Dieu a créé le monde y compris l'homme, et qu'en retour l'homme à voulu créer Dieu ; l'humanité a voulu prendre le dessus sur son Créateur. Nous avons assisté à bien des fureurs assassines qui ont dressé l'homme contre l'homme, et nous assistons à l'agonie de tout ce qui nous avait été donné afin que nous puissions jouir des bienfaits de Dieu.

Nos raisonnements déformés et pollués par notre seule volonté dominatrice ont fait de nous les humains les parasites de toute la création. Nous tuons, avilissons, détruisons au nom de l'Humanisme mensonger qui ne peut plus rien faire pour nous reconduire sur les traces de l'Eden perdu. L'homme, ennemi de son frère, combat pour autre chose que le bon combat de la foi. Cette dernière n'est plus d'actualité, et l'homme adore ses faux-dieux, ses veaux d'or, ses jouets.

 

Tiré de la terre, façonné selon la vision divine, le « golem » ne prit vie qu'en recevant le souffle de Dieu, souffle créateur. C'est ainsi que le « golem » reçu un nom « Adama - Adam » terre pétrie par la main divine. Genèse 1/27 -  Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme. (Si selon les affirmations les plus éhontées l'homme était ainsi « fait » à l'image de Dieu, cela reviendrait à dire que l'Eternel « Je Suis celui qui Est » a été façonné pareillement. Qui donc aurait alors animé Dieu et par quel esprit ? ) Adam reçu la vie afin de devenir homme  porteur de vie à son tour. De chair et d'esprit.

Adam en tant que « création » divine était un être exceptionnel, doté de la capacité de faire, de comprendre, de savoir... Un être à part, un être vivant, rempli du souffle de Vie.

Christ reçu le même souffle de vie lors de sa résurrection. Le « souffle de Dieu porteur de la vie créative » le souffle de l'Esprit saint...

Adam reçu en partage celle qui deviendra sa femme, dotée elle aussi du pouvoir de transmettre la vie. Genèse 1/28 -   Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l'assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre.

Eve ne fut pas des moindres parce qu'il est écrit que la femme créée à partir de l'homme devenait pour lui son reflet, son aide, son « moi »

Genèse 2/24 - C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. Mais non pas une chair animale,  l'homme ayant  été créé autre.

1 Corinthiens 15/39 -   Toute chair n'est pas la même chair; mais autre est la chair des hommes, autre celle des quadrupèdes, autre celle des oiseaux, autre celle des poissons.

L'homme

Encore une fois, une rude constatation : l'homme s'est servi de la parole de Dieu le concernant afin d'en faire profiter son orgueil volontaire et se servir à des fins inappropriées.

Après avoir été tenté, Adam a chuté. Nous proclamons aujourd'hui ne pas être fautifs de ce qui s'est accompli en Eden, mais vraiment ?

Comme à l’accoutumée nous sommes enclins à rejeter la faute sur autrui sans tenir compte de notre propre décadence pécheresse. Avant nous d'autres civilisations ont périclité jusqu'à complète disparition. Des ruines nous parlent d'elles... Des ruines parleront de nous.

De qui sommes-nous les héritiers ?

 

Une question : de qui sommes-nous les héritiers ? De Adam ou de Christ ? De la terre ou des cieux ?        

La réponse :

- Galates 3/29 -  Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d'Abraham, héritiers selon la promesse.

- Ephésiens 1/11 -  En lui nous sommes aussi devenus héritiers, ayant été prédestinés suivant la résolution de celui qui opère toutes choses d'après le conseil de sa volonté,

- Tite 3:7  afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions, en espérance, héritiers de la vie éternelle.

Devant cette affirmation claire et nette, une autre question s'impose d'elle-même : pourquoi avons-nous méprisé cette réalité et pourquoi nous être conduits comme des « golems » enveloppes vides vouées au néant ?

Avons-nous ignoré l'affirmation qui atteste que nous sommes des créatures « nouvelles » ? - Jean 3/3  - Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu.

(Le golem (en hébreu: גולם ou גֹּלֶם, parfois prononcé "goilem" en yiddish) est un homme artificiel, modelé dans l'argile par un rabbin et amené à la vie par des procédés magiques s'appuyant sur la science kabbalistique? et l'existence de mots sacrés dans la langue hébraïque.) Voilà ce que nous sommes sans le souffle divin.

Remplis de l'Esprit saint, nous ne sommes pas de la terre, dont l'héritage est destiné à la mort. Adam étant la représentation de ce qui est destiné à la mort.

Héritiers du divin, si nous sommes de nouvelles créatures, nés de nouveau, par Christ le Messie.

Ce qui vient de Christ est Esprit et c'est l'Esprit saint qui va nous conduire dans cette dernière croisade qui, je le rappelle, est gagnée par la mort et la résurrection de notre Seigneur. Il n'en est pas autrement.

Les « héritiers » de Christ Yéshua sont de l’Esprit, sont de Christ, leurs œuvres sont faites pour la seule gloire de l'Eternel Dieu. Elles sont pour l'Eternité. 2 Jean 1/8 - Prenez garde à vous-mêmes, afin que vous ne perdiez pas le fruit de votre travail, mais que vous receviez une pleine récompense. Notre œuvre spirituelle recevra une récompense spirituelle. S'il plait à Dieu de donner de ses trésors il le fera avec largesse, il n'est pas chiche de son amour. Mais nous sommes créés pour une vie « spirituelle ».

Cela a duré, et dure encore, malgré tous les avertissements qui nous ont été donnés par celui qui nous aime. Romains 8/17 -  Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers: héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d'être glorifiés avec lui.

 

J'aimerais revenir ici, afin que nous puissions tous bien comprendre la seule vérité : Christ est mort, après de grandes souffrances, afin que nous puissions, si nous l'acceptons, entrer dans la maison du père en tant qu'héritiers. Mais si vient la grande Tribulation, il faut correctement comprendre ce qui va se produire dans les temps qui viennent. La souffrance, que de par sa nature l'homme rejette, et de par les mensonges enseignés, les chrétiens refusent. - Si nous voulons cette part d'héritage en tant qu'héritiers, il nous faut accepter cette éventuelle part de souffrance qui nous échoie. - La sainte parole nous révèle cette souffrance que nous nommons « tribulations » Actes 14/22 - fortifiant l'esprit des disciples, les exhortant à persévérer dans la foi, et disant que c'est par beaucoup de tribulations qu'il nous faut entrer dans le royaume de Dieu.

 

De quoi parlons-nous ici ? D'un petit bobo sans importance, ou bien d’une marque si profonde dans notre chair et notre âme que jamais plus nous serons ne oublieux de ce que nous avons accepté. Celui qui a souffert en a fini avec le péché - 1 Pierre 4/1-  Ainsi donc, Christ ayant souffert dans la chair, vous aussi armez-vous de la même pensée. Car celui qui a souffert dans la chair en a fini avec le péché.

Un certain Saul de Tarse, persécuteur de l'Assemblée des « saints » deviendra Paul, et aura l'occasion de dire à ceux qui l'entendaient  -  Colossiens 1/24 -  Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous; et ce qui manque aux souffrances de Christ, je l'achève en ma chair, pour son corps, qui est l'Eglise.

1 Pierre 4/136  Réjouissez-vous, au contraire, de la part que vous avez aux souffrances de Christ, afin que vous soyez aussi dans la joie et dans l'allégresse lorsque sa gloire apparaîtra.

 

Comprenons-nous la profondeur de l'engagement de Paul, et celui des martyres de tous les temps, et du temps présent, qui souffrent dans leur chair plutôt que de renier leur Seigneur et Dieu ? Ce n'est pas une plaisanterie.

 

 

Arrière de moi, Satan ! Tu m'es en horreur.

Tu as rendu l'homme semblable à tes sombres desseins.

 

Tant de fois j'ai entendu ces paroles en désaccord avec la vérité de qui les prononçait. Ce qui me fait horreur, c'est Satan, ennemi de mon Dieu ; ses démons nos adversaires spirituels ; ses serviteurs nos adversaires dans la chair ; ses  œuvres destructrices et la Mort notre dernier adversaire qui a été vaincue à Golgotha et de laquelle nous pouvons dire : Mort ! Où est ta victoire ? Marc 8/33 -  Mais Jésus, se retournant et regardant ses disciples, réprimanda Pierre, et dit: Arrière de moi, Satan! car tu ne conçois pas les choses de Dieu, tu n'as que des pensées humaines.

Edifiée sur le « Rocher des Siècles » l'Eglise d'aujourd'hui devrait être représentative ici-bas de la toute puissance divine, par l'affirmation de ce qui est écrit dans l’épître aux  Hébreux 2/4  - Dieu appuyant leur témoignage par des signes, des prodiges, et divers miracles, et par les dons du Saint-Esprit distribués selon sa volonté.

Où sont les prodiges et les miracles qui accompagnent l'Evangile pur de notre Dieu ?

Satan s'est saisi d'âmes faibles afin d'en faire ses « démarcheurs spirituels » propagateurs du mensonge satanique et démoniaque. C'est pourquoi Paul atteste qu'il est de ceux-là qui n'ont pas tronqué la sainte parole, et qu'il justifie son ministère lorsqu'il est attaqué par des « bonnes âmes »2 Corinthiens 2/17 -   Car nous ne falsifions point la parole de Dieu, comme font plusieurs; mais c'est avec sincérité, mais c'est de la part de Dieu, que nous parlons en Christ devant Dieu.

L'Eglise est nourrie de litanies rabâchées siècles après siècles, et c'est pourquoi, ayant perdu sa substance de puissance et de force, elle a reculé devant les puissances infâmes de l'Islam. - 2 Timothée 3/5...  ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Eloigne-toi de ces hommes-là.

2 Pierre 2/1 -  Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses, et qui, reniant le maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine.

 

L'homme s'est abandonné à ses sombres desseins, faisant fit de la promesse de la vie éternelle par le sang versé de l'Agneau saint. Il a tourné en dérision ce qui était l'objectif de l'Eternel Dieu, à savoir qu'aucun pécheur ne meure mais arrive à la repentance

 

Eglise du Tout-Puissant, Lumière du monde parmi les hommes, fait des paroles de Ton Dieu tes délices, et imprime les dans ton cœur. Si jamais tu as le sceau divin sur ta vie.  - Ezékiel 9/4 -  L'Eternel lui dit: Passe au milieu de la ville, au milieu de Jérusalem, et fais une marque sur le front des hommes qui soupirent et qui gémissent à cause de toutes les abominations qui s'y commettent.

- 1 Corinthiens 2/4 ... et ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse, mais sur une démonstration d'Esprit et de puissance,

Je vous envoie comme des brebis parmi les loups.... Saisis à pleine foi en ton Sauveur la vérité avant d'être dévorée par les loups.

 

Notre Dieu est vivant, pourquoi ne vivons-nous plus de sa vie et agissons nous comme si nous étions déjà des morts ? Luc 9/60 -   Mais Jésus lui dit: Laisse les morts ensevelir leurs morts; et toi, va annoncer le royaume de Dieu.

 

Il nous est proposé (jamais nous ne sommes forcé) de boire à la même coupe que le Seigneur - Marc 10/38 et 39 -  Jésus leur répondit: Vous ne savez ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je dois boire, ou être baptisés du baptême dont je dois être baptisé? Nous le pouvons, dirent-ils. Et Jésus leur répondit: Il est vrai que vous boirez la coupe que je dois boire, et que vous serez baptisés du baptême dont je dois être baptisé;

Tout est dit, tout est accompli. Celui qui veut vivre pieusement le fera mais sa vie sera accompagnée de tourments et de souffrances.2 Timothée 3/12-  Or, tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ seront persécutés.

 

La grandeur du combat qui va se jouer est à la mesure de ce que nous nommons pudiquement « la fin des temps de la fin » mais que savons-nous de ce qui va se faire, avec nous, sans nous ?

Depuis des siècles nous insistons sur la ruine de Babylone, la désirant, la réclamant, et voilà qu'au tout début des événements qui la précèdent, nous crions à Dieu de nous délivrer de cette tourmente qui arrive. Savons-nous ce que nous désirons ? Cessons de claudiquer et marchons « droits dans nos bottes » ayant pour soutien l'évangile de la gloire de notre Dieu.

Les douleurs de l'enfantement ont saisi « la femme (l'Eglise pure qui doit naître et paraître aux yeux du monde déchu) et la femme sait son temps, et sait également la souffrance qui va suivre pendant des heures, jusqu'à la parution d'un « être vivant » un petit d'homme, son enfant. Pour cela elle serre les dents et compte les heures qui passent.

Savoir la vérité vaut mieux que l'incertitude. La vérité est basée sur le « Rocher des siècles » ce qui nous rend inébranlables, alors que le reste n'apporte que spéculations.

Esaïe 26/4 - Confiez-vous en l'Eternel à perpétuité, car l'Eternel, l'Eternel est le rocher des siècles.

 

Malachie 3/5 -  Je m'approcherai de vous pour le jugement, et je me hâterai de témoigner contre les enchanteurs et les adultères, contre ceux qui jurent faussement, contre ceux qui retiennent le salaire du mercenaire, qui oppriment la veuve et l'orphelin, qui font tort à l'étranger, et ne me craignent pas, dit l'Eternel des armées

1 Pierre 4/17-  Car c'est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu. Or, si c'est par nous qu'il commence, quelle sera la fin de ceux qui n'obéissent pas à l'Evangile de Dieu.

 

Ceci est vérité,  c'est pourquoi il faut demeurer attentifs au chemin de notre vie. Nous ne sommes pas dans un bateau plaisancier afin de faire une croisière, mais nous sommes en marche pour la vie éternelle, ou bien pour  la seconde mort qui sera elle aussi éternelle. Qu'importe ton tombeau et sa composition si ton âme se meurt en enfer.

 

Apocalypse 2/21 -  Je lui ai donné du temps, afin qu'elle se repentît, et elle ne veut pas se repentir de son impudicité.

Lorsque le jugement des œuvres de l'église viendra, et que par conséquent nous serons nous aussi jugés dans nos œuvres, le Seigneur ne nous  demandera pas si notre  souhait est l'obtention d'une bicyclette et sa couleur ;  le silence nous accompagnera,  nos œuvres parleront pour nous, et nos souffrances pour la foi (seulement ces souffrances là) seront notre laissez-passer pour la vie éternelle, si nous sommes héritiers de notre Seigneur. - 2 Corinthiens 1/7 -   Et notre espérance à votre égard est ferme, parce que nous savons que, si vous avez part aux souffrances, vous avez part aussi à la consolation.

Quelles seront les œuvres qui auront du prix devant Dieu ? Celles-ci en particulier - Romains 13/12 -  La nuit est avancée, le jour approche. Dépouillons-nous donc des œuvres des ténèbres, et revêtons les armes de la lumière.

Un conseil : ne faites pas de vos œuvres un support pour votre foi, ce ne sont pas vos œuvres, quand bien même elles seraient faites d'or et d'argent, ce ne sont pas elles qui vous ouvriront l'accès à l'héritage divin - Tite 3/5 -  il nous a sauvés, non à cause des œuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit,

C'est au cours d'une introspection et d'une rétrospective de toutes ces paroles écrites que me vint cette pensée de « dernière croisade » accompagnée d'un grand  combat spirituel qui, déjà, est engagé- Luc 21/31 -  De même, quand vous verrez ces choses arriver, sachez que le royaume de Dieu est proche.

Les œuvres des Ténèbres s’amplifient, mais nous ne devons pas craindre, Christ a œuvré afin que nous soyons gardés des atteintes du Malin qui va s'évertuer à déployer devant nos yeux apeurés (pour quelques uns) un tableau des plus néfastes. Mais derrière sonnent les schofars de la victoire de Christ qui revient dans la gloire, couronné, avec les saints « glorifiés » de sa victoire.

 

Psaumes 98/6 - Avec les trompettes et au son du cor, poussez des cris de joie devant le roi, l'Eternel!

 

Pour tous ceux-là qui ont aimé le monde au point de satisfaire la chair dans chacun des domaines de leur vie, il faut que vous sachiez, et compreniez qu'il faut inscrire la parole de Dieu en lettres de feu, en lettres de sang, dans vos vies, sur vos cœurs, dans votre âme.

1 Jean 2/15 à 17 -   N'aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est point en lui ;  car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l'orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde.  Et le monde passe, et sa convoitise aussi; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement.

Toujours dans cette pensée me vint cette dernière qui démarque le temps présent du temps passé, et de celui à venir. Christ roi, Dieu tout puissant, maître des circonstances et de sa volonté précise.... Christ roi couronné victorieux sur Satan qui attaque l'Eglise régénérée.

Donc disais-je voici ce qui m'a été donné de révéler : la dernière croisade, appeler les choses qui ne sont pas comme si elles étaient, abolir le ministère de la chair( la mort) afin de glorifier le ministère de l'Esprit (la vie) ; vivre dans la pensée de la Mort vaincue dans la mort de Christ et de celle de l'Esprit dans sa résurrection.

Se débarrasser du faux évangile afin de rétablir le véritable évangile divin.

 

Frères et sœurs, vous entendrez que Christ a vaincu Satan donc que nous n'avons pas à combattre, alors que Paul dira à Timothée  2/4 à 7) - J'ai combattu le bon combat, j'ai achevé la course, j'ai gardé la foi. Il a combattu, voilà son étendard, il a gardé la foi, voilà sa victoire.

Qui de Paul ou des enseignements distribués comme prospectus en assemblée est véritable ?

 

Une croisade est un engagement total, une action de combat déclaré et mené afin de conquérir ce qui a été pillé par un ennemi. Les croisés anciens agissaient contre l'islam (déjà) ennemi de la foi en Christ.

Certes on pourrait en écrire beaucoup sur les raisons tant idéologiques que politiques et économiques, mais ici il s'agit du dernier combat qui va permettre à la vraie foi de se dresser comme un étendard et ressourcer les chrétiens régénérés dans les saintes écritures. Nous entonnerons un chant de victoire quand nous aurons repris ce qui nous appartient : l'exercice individuel et uniforme de la foi en Christ Yéshua, et une Assemblée glorieuse unie par le sacrifice de Christ Yéshua et non pas au travers de dénominations aussi malhonnêtes les unes que les autres. Judas l'Iscariot marchait avec les disciples et nous connaissons la suite.

Satan a tiré le premier. Défendons-nous et reprenons les âmes perdues, dont nous étions,  pour Christ Yéshua - Esaïe 1/31 -  L'homme fort sera comme de l'étoupe, et son œuvre comme une étincelle; Ils brûleront l'un et l'autre ensemble, et il n'y aura personne pour éteindre..

Aujourd'hui, nous vivons un état de « guerre » - ce sont les mots employés par le président français. Sans le savoir, il a prophétisé le temps présent. La Grande Tribulation qui nous menace   est encore voilée mais le voile va tomber et paraîtra alors la pure volonté dominatrice et arbitraire de l'Antéchrist.

Dominatrice :  il exercera le contrôle sur les peuples et nations.  Première étape : semer la peur et le chaos.

Le Coronavirus met le monde en ébullition alors qu'en réalité, depuis 2000 jusqu'à 2010, 9000 morts de la grippe ont été recensés en France, et ce chiffre peut évoluer dans un chiffre extrême de 13000 morts, la comptabilité des décès dus à la grippe n'est pas science exacte. (Ce sont les chiffres de l'Organisme de la santé).

Alors pourquoi ce remue-ménage mondial, français ? Nous sommes en guerre dit l'Exécutif, agissant comme si c'était vrai. C'est vrai, mais l'ennemi n'est pas encore recensé.  Virus ou répétition de ce qui va être ?

Voyez-vous, déjà après la dernière guerre mondiale, un américain  prononça des paroles inoubliables pour qui les a entendues à savoir que devant la « surpopulation effrénée » la guerre n'avait pas fait assez de morts, aussi une autre approche se ferait par le biais de la famine, et des maladies virales. Que celui qui a de l'intelligence comprenne ce qui se trame loin des yeux des populations du monde.

 

La guerre déclenchée contre les faux dieux et les idoles interdites va s'intensifier.

 

L'incrédulité ne va pas régresser, contrairement au virus.

La « Déesse  Raison Républicaine » décoche ses flèches afin de réduire en pièce l'intelligence de raisonnement spirituel, basée sur la pierre angulaire sur laquelle les nations viennent se fracasser les unes après les autres. Ils ne connaissent  pas la « Pierre Angulaire » du nom de Christ Yéshua. Matthieu 21/42  Jésus leur dit: N'avez-vous jamais lu dans les Ecritures: La pierre qu'ont rejetée ceux qui bâtissaient Est devenue la principale de l'angle; C'est du Seigneur que cela est venu, et c'est un prodige à nos yeux?

 

Même Israël ne connaît pas son Messie.

Aujourd'hui nous assistons à une crise politico-spirituelle en Israël, et les juifs réclament leur Mashia, celui qui doit venir. Mais ils refusent toujours le Christ. Je ne parle pas de christianisme ni de religion, mais du sacrifice de celui qui est venu parmi les siens sans que ceux-ci le reconnaissent.

 

Pourtant, après cette grande Tribulation, tout genou fléchira et chacun confessera que le « crucifié » est bien le Verbe vivant venu en chair dans le monde des hommes.

1 Corinthiens 9/25 -   Tous ceux qui combattent s'imposent toute espèce d'abstinences, et ils le font pour obtenir une couronne corruptible; mais nous, faisons-le pour une couronne incorruptible.

La valeur de ce combat est concrète et vraie quand les combattants ne cherchent pas leur gloire, mais celle de Christ Yéshua. Satan cherche sa gloire. C'est la nuance. C'est la grandeur dimensionnelle d'un combat qui est déjà gagné mais qui ne peut être ignoré. Nous sommes des réservistes de ceux qui ont été « engagés » dans la grande armée de Dieu qui est le Dieu de la Grande Armée du Père. Il est le Dieu des Armées et je me suis enrôlée il y a 44 ans maintenant. Et vous ? Et toi ? 1 Pierre 5/4 -  Et lorsque le souverain pasteur paraîtra, vous obtiendrez la couronne incorruptible de la gloire.

 

 

Matthieu 8/22 -  Mais Jésus lui répondit:

Suis-moi, et laisse les morts ensevelir leurs morts.

 

Quelle est la finalité de cette parole, de cet ordre découlant de la volonté divine exprimée par la bouche même du Seigneur qui nous enjoint d'aller évangéliser le monde perdu ? Que faut-il y comprendre ? Qu'il est ici question de la seconde mort, la mort spirituelle.

 

Un temps pour tout nous enseigne l'Ecclésiaste, toute chose exprimée avec son contraire.

Il nous appartient d'annoncer l'évangile de vérité dans ce monde reposant sur le mensonge. Egalement, il nous est dit clairement que lorsque tout a été fait, que l'évangile de vie a été confié à l'homme déchu sans que ce dernier donne signe de vie,  il nous faut nous en aller plus loin afin de continuer à semer dans une terre qui peut s'avérer propice à la semence divine - Marc 6/11-  Et, s'il y a quelque part des gens qui ne vous reçoivent ni ne vous écoutent, retirez-vous de là, et secouez la poussière de vos pieds, afin que cela leur serve de témoignage. Il nous faut nous appuyer sur la parole de Dieu qui parfois peut nous paraître difficile à accepter, mais une croisade spirituelle se gagne dans l'obéissance des troupes à leur Chef des Armées. Les anges obéissent, à plus forte raison nous aussi devons apprendre et appliquer l'obéissance dans la vie de christ.

 

Nous nous sommes gargarisés depuis très longtemps avec des douceurs compromettantes, et ces paroles doucereuses ont été des plâtres sur des jambes de bois, produisant pour effet la satisfaction personnelle d'être « chrétien » sans s'inquiéter du salut de notre âme, du salut des âmes qui se perdent.

Proverbes 16/25 - Telle voie paraît droite à un homme, Mais son issue, c'est la voie de la mort.

C'est pourquoi sans le discernement divin, l'homme peut être amené à confondre sa droite de sa gauche, le bien du mal.... en toute innocence.

Fuir le monde tout en demeurant dans le monde, fuir les tentations du monde tout en étant tenté jour après jour... Comment ne pas succomber, comment revenir d'où nous sommes tombés (pour beaucoup d'entre nous) ?

 

La parole de Dieu a été premièrement donnée pour les juifs, puis après pour les nations.

Contrairement à ce qui se professe dans bien des assemblées. Marc 7/27 et 28.

Si nous devons revenir aux sources pures d'un évangile de gloire afin que les âmes réservées pour le salut entrent dans ce dernier, il faut fuir les faux enseignements, les faux docteurs, les faux prophètes, bref, il nous faut savoir discerner ce qui est le produit de Dieu et celui de Satan.

Par le biais des pharisiens orgueilleux religieux qui ne savent que proférer le mensonge en le présentant habillé de vérité, il faut savoir être attentifs. Voyez plutôt quand il nous est parlé de œcuménisme spirituel émanant de la volonté de Dieu, mettant en application toute la pensée Humaniste et amenuisant le sacrifice de Christ Yéshua. Quand le sentimentalisme remplace les droits de la foi, et que l'Assemblée est conduite dans des chemins de perdition. Quand l'acceptation poussée à son paroxysme de toutes les déviations exécrables et dénoncées par les saintes écritures, au nom de la « tolérance » ; que l'enseignement pur et vrai est tronqué par un enseignement où le veau d'or est mis en lumière... Danger ! C'est ainsi que nous nous sommes perdus en chemin, et qu'il nous faut revenir à la source - Joël 2/12 et 13 - Maintenant encore, dit l'Eternel, Revenez à moi de tout votre cœur, avec des jeûnes, avec des pleurs et des lamentations! Déchirez vos cœurs et non vos vêtements, et revenez à l'Eternel, votre Dieu; Car il est compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté, et il se repent des maux qu'il envoie.

Notre foi va être éprouvée, soyez en assurés, la grande tribulation qui est visible maintenant atteste cette pure vérité : 1 Pierre 1/7 ... afin que l'épreuve de votre foi, plus précieuse que l'or périssable qui cependant est éprouvé par le feu, ait pour résultat la louange, la gloire et l'honneur, lorsque Jésus-Christ apparaîtra...

Quand à ceux-là qui auront refusé la grâce du Saint d’Israël s'appliquera la parole prophétique émanant de la bouche du prophète Malachie 4/1 -  Car voici, le jour vient, ardent comme une fournaise. Tous les hautains et tous les méchants seront comme du chaume; Le jour qui vient les embrasera, Dit l'Eternel des armées, Il ne leur laissera ni racine ni rameau.

 

 

SORTEZ DU MILIEU D'EUX...

 

Esaïe 52/11 - Partez, partez, sortez de là! Ne touchez rien d'impur! Sortez du milieu d'elle! Purifiez-vous, vous qui portez les vases de l'Eternel!

 

La terre est actuellement dans une phase déterminante où vont être séparés le grain de l'ivraie, et où les fondements spirituels de la sainte parole de Dieu vont être remis en application. Pour beaucoup cela va représenter une hérésie inacceptable, tout comme il en fut quand le Christ employa des paroles fortes en parlant de la Cène :

Matthieu 26/26  -Pendant qu'ils mangeaient, Jésus prit du pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le donna aux disciples, en disant: Prenez, mangez, ceci est mon corps....

Ils feront comme il a été fait du temps de Jean, 6... Christ, le pain de Dieu.

Ce sera trop puissant pour eux, ils préféreront rejoindre la cohorte de ceux qui ont choisi une voie qui n'est pas la voie du salut.

Souvenez-vous : Matthieu 22/14  - Car il y a beaucoup d'appelés, mais peu d'élus.

 

Il va y avoir des morts de par le monde, parce que les hommes vont se lever les uns contre les autres - Esaïe 3/5 -  Il y aura réciprocité d'oppression parmi le peuple; L'un opprimera l'autre, chacun son prochain; Le jeune homme attaquera le vieillard, Et l'homme de rien celui qui est honoré.

Quand Babylone, écroulée, va mettre à nu les riches de ce monde, les puissants vont connaître les affres du dépouillement. Des richesses qui ont été volées, des hommes qui ont spolié leurs frères les humains,  des nations qui ont été les esclaves de ces esclaves de Satan... Tous vont devoir répondre devant Dieu de leurs actes délétères qui ont attaqué les sources de la vie et corrompu la moralité humaine, la conduisant à la mort spirituelle.

 

Bénissons Israël !

 

Que pouvons-nous affirmer de l'hypocrisie révélée  des hommes en ce qui concerne le « pays où coule le lait et le miel » dont nous avons fait le « bouc émissaire » de toute l'humanité, l'accusant de tous les maux.

La parole de Dieu est pourtant claire à ce sujet  - Lévitique 20/24 -  Je vous ai dit: C'est vous qui posséderez leur pays; je vous en donnerai la possession: c'est un pays où coulent le lait et le miel. Je suis l'Eternel, votre Dieu, qui vous ai séparés des peuples.

 

Mais qu’Israël se souvienne de cette parole prophétique donnée par Néhémie en ce qui concerne une alliance avec les arabes :  Néhémie 2/20 -   Et je leur fis cette réponse: Le Dieu des cieux nous donnera le succès. Nous, ses serviteurs, nous nous lèverons et nous bâtirons; mais vous, vous n'avez ni part, ni droit, ni souvenir dans Jérusalem.

 

Israël va vivre de nouveaux tourments parce que ses pharisiens veulent une association avec ceux dont Dieu a dit pas de partage avec eux. Aussi Israël connaît un temps extraordinaire jamais connu auparavant. L'Eternel aura le dernier mot, comme toujours, et les rebelles connaîtront ce qui coûte de défier Dieu.

Ezékiel 39/7 - Je ferai connaître mon saint nom au milieu de mon peuple d'Israël, et je ne laisserai plus profaner mon saint nom; Et les nations sauront que je suis l'Eternel, Le Saint en Israël.

 

Toute l'agitation mondiale ne peut pas effacer ce qui va être, ce qui est déjà. Et la venue du Messie tel le roi de gloire, sera précédée de la venue cruelle de l'Antéchrist.

Nul n'échappera, il serait vain de croire le contraire. Nos œuvres seront jugées comme ce qu'elles sont, mais seul le salut octroyé par Christ à ceux qui auront choisi de vivre de sa vie, de lui confier leur vie, jusqu'à la mort, et même après, alors elles seront jugées comme étant de l'or.

Israël quand à elle, va devoir reconnaître Celui-là qui a été percé - Zacharie 12/10-   Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem un esprit de grâce et de supplication, et ils tourneront les regards vers moi, celui qu'ils ont percé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né.

Romains 9/32 -   Pourquoi? Parce qu'Israël l'a cherchée, non par la foi, mais comme provenant des œuvres. Ils se sont heurtés contre la pierre d'achoppement,

 

Lorsque nous aurons été épurés de toutes les souillures du monde qui nous environnent, et que la Grande Tribulation nous aura conduits à comprendre les dimensions spirituelles du salut en Christ qu'il ne nous est pas possible d'imaginer, nous connaîtrons un temps de repos, afin de mesurer en nous l'essentiel de nos vies. Des ténèbres occultes spirituelles surgira une « colombe » pure, comme la Sunamite

Cantique 2/10 - Mon bien-aimé parle et me dit: Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens!

2/14 - Ma colombe, qui te tiens dans les fentes du rocher, Qui te caches dans les parois escarpées, Fais-moi voir ta figure, Fais-moi entendre ta voix; Car ta voix est douce, et ta figure est agréable.

Mon amour pour Israël est dans mes gènes depuis que je suis en âge d'aimer cette terre et ces gens. Pourquoi ? Il est des questions qui demeurent sans réponse, mais elles n'en ont pas besoin.

Cependant, il faut avertir encore cette nation qu'elle ne peut pas servir deux maîtres à la fois, elle ne le peut pas. Si tu choisis Dieu, sers-le, sinon choisis ton dieu et marches auprès de lui. Ce dieu te trahira car il est le père du mensonge.

Josué 24/20 -  Lorsque vous abandonnerez l'Eternel et que vous servirez des dieux étrangers, il reviendra vous faire du mal, et il vous consumera après vous avoir fait du bien.

 

Luc 12/4 -   Je vous dis, à vous qui êtes mes amis: Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui, après cela, ne peuvent rien faire de plus.

Matthieu 10/28  - Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l'âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr l'âme et le corps dans la géhenne.

 

Nous sommes acteurs et metteurs en scène d'un drame mondial ! Que nous nous tournions aux quatre coins cardinaux, les séquences sont toujours les mêmes, et la haine, et le sang, et la débauche.... Nous nous disons « civilisés » mais en quoi le sommes-nous ?

De quel droit l'homme se veut être le dominateur de ses frères ? Je suis l'ennemie intime de ceux qui le sont de mon Seigneur, et ma lutte est contre eux. Mais nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, seul Satan et son royaume maléfique doit attirer notre attention.

Jean va nous porter le message de l'Eternel Dieu en ceci : Apocalypse 2/10 -   Ne crains pas ce que tu vas souffrir. Voici, le diable jettera quelques-uns de vous en prison, afin que vous soyez éprouvés, et vous aurez une tribulation de dix jours. Sois fidèle jusqu'à la mort, et je te donnerai la couronne de vie.

 

Je vous le dis, vous n'avez pas lutté jusqu'au sang ! Mais nous l'avons répandu sans compter - Hébreux 12/4 -  Vous n'avez pas encore résisté jusqu'au sang, en luttant contre le péché.

Par nos actions délétères, nous avons maudit la terre, et détruit ce qui nous avait été confié. Nous avons « tué Abel » et sacrifié l'Agneau de Dieu au dépend de notre santé spirituelle et matérielle.  Matthieu 23/35 -  afin que retombe sur vous tout le sang innocent répandu sur la terre, depuis le sang d'Abel le juste jusqu'au sang de Zacharie, fils de Barachie, que vous avez tué entre le temple et l'autel.

 

Nous sommes au fil du temps devenus les tortionnaires de la foi, tronquant les paroles de la bible pour quelques billets (fausse dîme) et nous sommes enclins à maudire au lieu de bénir. En bande organisée, nous suivons les traces de nos pères enfants de colère alors que nous devrions offrir le « regain » aux hommes et à la terre, dans un renouveau de grâce et de paix.

Vous dites paix ? Où est la paix ?  Nous espérions la santé ???? Je vous laisse juges...

Jérémie 8/15 -  Nous espérions la paix, et il n'arrive rien d'heureux; Un temps de guérison, et voici la terreur! -

 

Nos œuvres seront jugées, et nous n'obtiendrons clémence que pour celles qui auront porté leurs fruits. Travaillons pour notre salut ! L'église apostate paiera le fruit de sa croisade orchestrée par Satan pour son royaume, n'ayons pas peur de la vérité. Si le jugement est pour l'Eglise en premier, qu'en sera-t-il pour le monde déchu ?

 

La « dernière croisade » va nous porter à comprendre l'étendue de la grâce qui nous a été offerte par le sacrifice de celui que tous ont rejeté, les siens en premier. Nous avons « joué » au fil des siècles, à la chrétienté, bafouant les œuvres du véritable christianisme.

Nous avons récité avec « joie » la pléiade des « 10 commandements » sans en respecter un seul. Je n'accuse pas, je constate que tous nous avons une poutre dans l'œil, et que tous, nous avons souhaité ôter la paille de celui que nous appelons notre prochain.

Egalement, elle ouvrira les yeux aveuglés de ceux qui se proclament chrétiens et qui rejette Israël.

 

Nous nous sommes souillés, parjurés, et avons allègrement servi le monde et sa fureur.

Nous nous sommes laissés berner par des bergers de pacotilles, serviteurs du Malin, pour nous entendre dire que nous étions la crème de la crème et que, hormis nous, point de salut.

Mensonges ! C'est en dehors de Christ, de son œuvre de salut par sa mort et sa résurrection qu'il n'est point de salut. Le salut est en Christ Yéshua, le nom au dessus de tous les noms.

 

Eglise ! Toi la véritable, qui a rejeté tes veaux d'or, rejeté le péché ; toi qui te purifie encore, dans l'attente de cette faveur qui nous vient du ciel, entend la vérité :

Apocalypse 3/11 -  Je viens bientôt. Retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne.

 

Eglise ! Toi qui a rempli tes lampes de cette huile pure qui a servi à oindre Aaron, toi qui sait au fond de ton âme que tu as été faite « sacrificateur » pour Dieu ton père, comprend la signification de cette absolution du péché dans le sang versé, et contemple la gloire de ton Dieu qui vient au milieu de toi, le temps présent annonce sa venue en royauté.

Apocalypse 2/7 - Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises: A celui qui vaincra je donnerai à manger de l'arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu.

 

Eglise ! Tu as eu les promesses qui font de toi un joyau à la couronne de ton Dieu, tout comme Aaron portait sur les épaules, sa poitrine, le Pectoral des tribus d’Israël.

Nous assistons aux prémices de la grande Tribulation qui va servir à jauger ta foi, séparant le grain de l'ivraie, et séparer le royaume divin du satanique.

 

La moisson de la terre est mûre - Apocalypse 14:14 et 15 - Je regardai, et voici, il y avait une nuée blanche, et sur la nuée était assis quelqu'un qui ressemblait à un fils d'homme, ayant sur sa tête une couronne d'or, et dans sa main une faucille tranchante. Et un autre ange sortit du temple, criant d'une voix forte à celui qui était assis sur la nuée: Lance ta faucille, et moissonne; car l'heure de moissonner est venue, car la moisson de la terre est mûre.

 

En ce qui concerne le lien qui doit unir l'Eglise à Israël, c'est un lien indéfectible – des deux je n'en ferai qu'un... Israël l'olivier franc, l'Eglise l'olivier greffé sur l'arbre porteur.

Bien entendu, Satan sut souffler un souffle vicié démoniaque et satanique sur cette vérité et la déchirure provoquée par l'orgueil se fit presque instantanément. Matthieu 20/21 et 22 -  Il lui dit: Que veux-tu? Ordonne, lui dit-elle, que mes deux fils, que voici, soient assis, dans ton royaume, l'un à ta droite et l'autre à ta gauche .Jésus répondit: Vous ne savez ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je dois boire? Nous le pouvons, dirent-ils.

Non, ils ne le pouvaient pas... Nous ne le pouvons pas si Christ n'est pas Celui qui la boira en premier pour nous.

 

Apocalypse 2/17 -  Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises: A celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n'est celui qui le reçoit.

Dieu donne un nom nouveau à qui aura vaincu, en Christ, seulement.  Cela va encore plus loin, puisque dans sa grande Révélation aux hommes, Dieu affirme la substance véritable de sa volonté : Apocalypse 2/26  -  A celui qui vaincra, et qui gardera jusqu'à la fin mes œuvres, je donnerai autorité sur les nations.

 

Israël, l'épicentre de toutes choses passées, présentes et à venir.

 

Genèse 32/24 28 - Jacob demeura seul. Alors un homme lutta avec lui jusqu'au lever de l'aurore. Voyant qu'il ne pouvait le vaincre, cet homme le frappa à l'emboîture de la hanche; et l'emboîture de la hanche de Jacob se démit pendant qu'il luttait avec lui.

Il dit: Laisse-moi aller, car l'aurore se lève. Et Jacob répondit: Je ne te laisserai point aller, que tu ne m'aies béni.  Il lui dit: Quel est ton nom? Et il répondit: Jacob.  Il dit encore: ton nom ne sera plus Jacob, mais tu seras appelé Israël; car tu as lutté avec Dieu et avec des hommes, et tu as été vainqueur.

 

Depuis ce temps, Israël a vécu des temps uniques qui l'ont forgé sous la main puissante de l'Eternel Dieu. Les coups se sont fait de plus en plus rudes, et ils ont retenti sur la surface de toute la terre. Martelés, encore et encore...

Je veux vous partager ce qui vient d’être partagé par un rabbin d'aujourd'hui. Il a pris pour base de ses affirmations La Torah, livre saint.

Si nous mettons en relief ces paroles avec les événements de toute l'histoire humaine concernant Israël, nous sommes dans l'incapacité de ne pas constater ce qui est, ce qui a été, ce qui vient.

Je vous en laisse juges. A la sainte lumière de l'esprit saint.

 

Il a dénombré 18 points cruciaux définissants le sort d’Israël, et ainsi révélé l'avenir des nations.

1/ Le peuple juif est chassé d’Israël

2/ Persécutions terribles et sans fin

3/ Un peule demeurant minuscule

4/ Sans cesse au cœur de l'actualité

5/ Chassés de pays en pays

6/ Le retour en terre d’Israël

7/ Les villes détruites seront rebâties

8/ La  terre d’Israël redonne ses fruits

9/ L'étude de la Torah refleurit en Israël

10/ Une « Téchouva » - repentance – sans précédent

11/ La SHOAH

12/Confrontation avec Ichmaêl

13/ La guerre des 6 jours

14/ La Perse (Iran) aux portes d’Israël

15/ La chute d'Amalek – Iran -

16/ Israël – impasse politique

17/ Epidémie mondiale

18/ Crash économique

 

Voici tous les points annonciateurs de la venue du Mashia. Mais ils sont aussi ceux de l'arrivée du « fils de la perdition ». Ils sont tous révélés dans la sainte parole de Dieu.

 

Maintenant, il suffit de se pencher avec sérieux sur toute la parole écrite et arrive dès lors la compréhension des événements actuels, passés, et ceux qui arrivent, déterminants et cruciaux, comme autant de balises aux carrefours des vies des nations, des vies individuelles, de nos vies.

Amos 4/12 -   C'est pourquoi je te traiterai de la même manière, Israël; Et puisque je te traiterai de la même manière, Prépare-toi à la rencontre de ton Dieu, O Israël!

Le prophète Amos nous a révélé combien nous allions « payer » notre inobservation des commandements et des préceptes divins. La moquerie sera imputée aux moqueurs, la lâcheté aux lâches, et le mensonge aux menteurs. Quand aux blasphémateurs, il est déjà assuré que leur châtiment sera la seconde mort, à moins que vous ne fassiez la paix avec moi dit l'Eternel - Esaïe 27/5 -  A moins qu'on ne me prenne pour refuge, Qu'on ne fasse la paix avec moi, qu'on ne fasse la paix avec moi.

 

Des temps funestes sont à notre porte, mais je veux vous rassurer par les paroles données par Moïse à son peuple dans la crainte de mourir lors du passage de l'ange de la Mort envoyé contre Egypte et Pharaon :

Exode 12/13 -  Le sang vous servira de signe sur les maisons où vous serez; je verrai le sang, et je passerai par-dessus vous, et il n'y aura point de plaie qui vous détruise, quand je frapperai le pays d'Egypte.

A cause de la dureté du cœur de Pharaon, tous les premiers nés mâles d'Egypte, hommes comme animaux, tous périr de la volonté de l'Eternel, suite à de très nombreux avertissements.

Si votre cœur est droit, ne vous alarmez pas, demeurez tranquilles dans vos demeures, et laissez Dieu accomplir la tâche qu'il a arrêtée de par sa volonté.

 

Hébreux 12/4 - Vous n'avez pas encore résisté jusqu'au sang, en luttant contre le péché.

 

Nous vivons, frères et sœurs, la « dernière croisade » qui va « sélectionner » ceux qui sont réservés pour les granges divines, et ceux qui contrairement, sont réservés pour la géhenne. Le monde chancelle et titube, depuis le temps.... Nous avons dit « après nous le déluge »  et nous avons été participants au péché du monde qui  est le péché de SODOME.

 

ALORS ? QU'IL EN SOIT FAIT SELON NOS PAROLES... ET QUE NOTRE DIEU NOUS VIENNE EN PITIE A NOUS QUI AVONS ETE BAPTISES D'EAU ET DE SANG.

 

Romains 6/4 -  Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie.

 

 

Shalom.