Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

DEUX SONGES SUR PARIS


par Naomie le 6 juin 2020.


Shalom 


Dans la nuit du 4 au 5 juin 2020, j'ai eu deux songes qui sont étroitement liés.


Et comme au temps de pharaon qui a eu dans la même nuit deux songes, Dieu voulait me dire que ce que je vais vous raconter dans ces deux rêves est déjà acté et Dieu se hâtera de l'exécuter.

Genèse 41 : 32 Si Pharaon a vu le songe se répéter une seconde fois, c'est que la chose est arrêtée de la part de Dieu, et que Dieu se hâtera de l'exécuter.

 

PREMIER SONGE

Je me tiens dans un lieu très étrange, sans repérage possible. Il fait non pas nuit noire, mais nuit grise couleur de mine de crayon. Gris acier très exactement. Avec des modulations dans les dégradés de teintes, mais dans une uniformité absolue.

Ce qui me semble encore plus étrange, c'est le manque absolu d'animation, rien pour venir perturber le lieu. Pas de vitrine non plus, ni de lumière quelconque... rien !

Je lève les yeux, mais le ciel est à l'identique – aucune étoile, pas de luminaire... pas même de nuage. En fait, un graphisme à la plume et à l'encre de Chine, et c'est tout.

Cependant je constate sur ma droite, une pyramide de pavés servant pour les rues, de beaux pavés bien taillés, bien empilés. La chaussée, du moins ce qui me semble être une chaussée, est totalement chamboulée, chaotique, impraticable en l'état.


Ne sachant où je suis, je m'interroge et la réponse est la suivante : TU ES À PARIS.

Ce qui me semble impossible pour qui sait que Paris est une grande ville animée de mille lumières, et que c'est la Capitale de la France. Je suis médusée devant cette vision apocalyptique. Et arrive la réalité : VILLE MORTE.

 

DEUXIÈME SONGE

Dans ce deuxième songe, je suis propulsée dans un autre lieu, dans une autre situation. Je constate que je suis en train de me poser du « noir » sur les lèvres après m'être fardé les yeux avec beaucoup d'insistance. Ce qui ne correspond pas à mes habitudes.


Je revêts un vêtement long qui pourrait être un grand manteau à capuche de teinte beige clair. Et je m'entends dire que je me rends à un spectacle dans un théâtre parisien....


J'arrive dans l'endroit qui est vivant, bruyant, animé, contrairement au premier songe.

Des couleurs chatoyantes sur fond grenat et or. Des tentures, des sièges somptueux...


Je regarde partout et ma constatation est la suivante : cet endroit n'est pas un théâtre, et les personnes qui se bougent vont et viennent, à la recherche de quelque chose ou de quelqu'un. Tous vêtus comme je le suis moi-même. Je comprends alors que ce lieu est un lieu de rencontres, de plaisirs illicites, de débauches aussi.

Pourquoi me faut-il assister à cela ? Là encore, je comprends que j'ai un rôle essentiel de témoignage.


Tandis que l'animation se fait plus dense, il y a des cris qui montent … au feu ! Au feu !... Je ne bouge pas. Mais tous sont saisis de peur, et c'est la débandade. Je constate que toutes les issues sont fermées, impossible de sortir. Vont-ils tous mourir ?


Le feu prend de l'amplitude, les flammes sont intenses, les cris deviennent des hurlements. Comment décrire cela ? Pourquoi ne suis-je pas inquiète, et que je suis presque immobile ? Je sais que je n'ai pas de crainte à avoir.


Alors que je commence à me rendre vers une issue qui semble accessible, du moins c'est ce que je pense qu'elle est pour moi, mes yeux se posent sur le dos de deux enfants, deux jeunes enfants qui marchent devant moi. Je sais qu'il me faut les suivre, qu'ils sont ma voie de secours.


Sans me poser de question, ni les interpeller, je marche derrière eux, et je me retrouve dans la rue, loin de cette folie. Je veux les remercier, leur expliquer.... Je reste là car ils ne sont plus. C'est là que s'arrête toute chose, et je me réveille.

 

---------

Ces deux rêves me font penser aux anges que Dieu a envoyés pour détruire Sodome et Gomorrhe.

Genèse 18: 16 Ces hommes se levèrent pour partir, et ils regardèrent du côté de Sodome. Abraham alla avec eux, pour les accompagner. 17 Alors l'Éternel dit: Cacherai-je à Abraham ce que je vais faire ?...  20 Et l'Éternel dit: Le cri contre Sodome et Gomorrhe s'est accru, et leur péché est énorme. 21 C'est pourquoi je vais descendre, et je verrai s'ils ont agi entièrement selon le bruit venu jusqu'à moi ; et si cela n'est pas, je le saurai. Les hommes s'éloignèrent, et allèrent vers Sodome. Mais Abraham se tint encore en présence de l'Éternel....

Genèse 19: 1 - 25 deux anges arrivèrent à Sodome sur le soir ; et Lot était assis à la porte de Sodome. Quand Lot les vit, il se leva pour aller au-devant d'eux, et se prosterna la face contre terre. Puis il dit: Voici, mes seigneurs, entrez, je vous prie, dans la maison de votre serviteur, et passez-y la nuit ; lavez-vous les pieds ; vous vous lèverez de bon matin, et vous poursuivrez votre route. Non, répondirent-ils, nous passerons la nuit dans la rue. Mais Lot les pressa tellement qu'ils vinrent chez lui et entrèrent dans sa maison. Il leur donna un festin, et fit cuire des pains sans levain. Et ils mangèrent. Ils n'étaient pas encore couchés que les gens de la ville, les gens de Sodome, entourèrent la maison, depuis les enfants jusqu'aux vieillards ; toute la population était accourue.  Ils appelèrent Lot, et lui dirent: Où sont les hommes qui sont entrés chez toi cette nuit ? Fais-les sortir vers nous, pour que nous les connaissions…Alors l'Éternel fit pleuvoir du ciel sur Sodome et sur Gomorrhe du soufre et du feu, de par l'Éternel. Il détruisit ces villes, toute la plaine et tous les habitants des villes, et les plantes de la terre.