Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 

CORONAVIRUS - LE MONDE EN QUARANTAINE.

Par Naomie le 23 mars 2020.

SHALOM.

Luc 10/27 -   Il répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée; et ton prochain comme toi-même.

Dimanche 22 mars 2020 au matin – Les explications concernant la contamination par le virus sont vagues, et la peur prend aux tripes du plus grand nombre. Un virus à mis la terre à genoux. Incroyable n'est-ce pas ? Et pourtant si je suis dans l'étonnement, cela correspond très bien à tous ces sentiments que je ressentais ces temps derniers, jusqu'à être dans les difficultés de souffrances physiques. 

Pouvons-nous agir de façon inappropriée quand nous recevons les avertissements les uns après les autres ? Il y a quelques temps, j'ai « su » que le temps des avertissements était révolu et que nous allions connaître la colère de Dieu, et boire à sa coupe.

N'a-t-il pas été dit que 2020 serait une année « cruciale » pour le monde et tout s'articulerait autour comme autour d'un axe majeur ?

Alors, nous buvons, marions nos enfants, faisons des projets et patatras... tout tombe à l'eau ! 

BABYLONE ! TU ES TOMBÉE ! TON SYSTÈME S'EFFONDRE

ET QU'IMPORTE LA BÊTE QUI SORT DE L'EAU

CHRIST REVIENT EN VAINQUEUR AURÉOLE DE GLOIRE !

 

 VOICI LA TENEUR DU MESSAGE

« Tel un roi orgueilleux l'homme a contemplé l’œuvre de ses mains et il l'a « dédicacée » à la déesse Science et à sa propre sagesse plutôt que d'en faire la dédicace à Dieu qui lui a donné la sagesse et la connaissance. C'est pourquoi Dieu lui ôte l'objet de son contentement et l'homme ne détient plus entre ses mains, que de la poussière de ses œuvres retournées au néant.

L'homme s'est choisi pour « compagne » sa propre sagesse qu’il a déifiée et ses propres arguments l'ont conforté sur ses voies d'action. Il n'a pas fait de Dieu ses délices, s'appuyant sur sa vision humaine. Il a méprisé la « correction » de l'Eternel estimant sa sagesse incompatible avec cette réprimande.

Il a dit : « Dieu n'est pas juste » ! Alors la voix de l’Éternel s'est faite entendre !

« Honore Dieu de tout ton être, de toute ta vie, de toute ton âme, et je serai pour toi ta bénédiction ! » La sagesse venant du Tout-Puissant garde le sage de la folie humaine, et le fou ne peut que devenir sage s'il fait de Dieu son trésor. En Dieu est toute la sagesse qui peut servir à l'homme, qui jouira alors de la richesse qui provient de l'amour divin.

Il n'est nulle sagesse humaine qui prédomine celle de Dieu sur la voie du salut qui conduit de Getsémané à Golgotha. Que les « sages » de ce monde démontrent leur sagesse et ils trouveront « peut-être » grâce , évitant ainsi des tourments à leur âme. Où est le sage dit le Seigneur ? Qu'il vienne à moi, et nous parlerons !

Nul ne peut contester avec son Créateur, même le potier ne peut s'enorgueillir de son œuvre. Il n'est pas « concepteur » de la terre ni celui qui a produit l'eau essentielle à la vie. Que le fou produise son œuvre devant le sage ! Le « sage » choisira la médiation divine afin d'obtenir son avis.

Si l'homme, orgueilleux et pédant avait reçu en grâce la correction de son Père Céleste, il vivrait une vie de bénédictions, sans soucis de son âme, ayant reçu le salut offert par amour et grâce. L'homme injuste s'est glorifié de lui-même, sans tenir compte de tous les avertissements prodigués par le Seigneur.

C'est pourquoi, aujourd'hui, que les contestataires, les injustes, les incrédules, regardent comment, sans aucune aide externe, sans jugement et sans rien d'humain, l'effondrement de ses œuvres dédiées à sa vanité.

Du néant surgira un « reste justifié  et sanctifié » qui se revendiquera de l’Éternel Dieu, glorifiant ses « œuvres » en Christ le Messie et anéantissant aussi ses œuvres humaines qui conduisent tout droit à la perdition si Dieu ne les sanctifient pas ».

Vous trouverez en lisant Proverbes 3 une « certification » de la vérité de ces paroles.

Job 5/17  - Heureux l'homme que Dieu châtie! Ne méprise pas la correction du Tout-Puissant.

Proverbes 3/11 - Mon fils, ne méprise pas la correction de l'Eternel, et ne t'effraie point de ses châtiments;

Le devoir de l'église était d'affirmer que des temps semblables à celui qui se vit actuellement arriveraient à cause de la désobéissance chronique qui est la notre malgré les dires que profère notre bouche.

Il est temps, peut-être encore, de revenir d'où nous nous sommes fourvoyés, suivant des chemins qui n'avaient rien d'éducatifs dans la sainte parole. Nous avons été comme des enfants rétifs à l’enseignement qui était, qui est sensé nous conduire dans la vérité divine.

Alors, plutôt que de suivre nos penchants pernicieux et rebelles, humilions nous devant la croix, implorant le pardon divin. Il nous sera « peut-être » pardonné si nous sommes sincères.

Josué 24/20 -   Lorsque vous abandonnerez l'Eternel et que vous servirez des dieux étrangers, il reviendra vous faire du mal, et il vous consumera après vous avoir fait du bien.

Zacharie 8/14-   Car ainsi parle l'Eternel des armées: Comme j'ai eu la pensée de  vous faire du mal lorsque vos pères m'irritaient, dit l'Eternel des armées, et que je ne m'en suis point repenti.

Votre soeur en Christ. Naomie.