Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL


 UNE COURONNE DE GLOIRE

UNE VISION DANS UN ÉTAT ÉVEILLÉ

Par Naomie le 19 septembre2022 

SHALOM ! 

 

 Job 3/15 -

   Il parle par des songes, par des visions nocturnes,

Quand les hommes sont livrés à un profond sommeil,

Quand ils sont endormis sur leur couche.


Mi - semaine passée, alors que je m'apprête à m'étendre sur mon lit, fatiguée oh combien !  Des songes, des visions, des rêves…. 

Je regarde devant moi, fortement étonnée de ce que j’aperçois. Intriguée également.  Une couronne qui a chu, une reine qui n'est plus, et devant mes yeux se dessine quelque chose de fabuleux, que je ne saurais voir sans être émerveillée. Imaginez une splendeur sortant du néant, sans qu'aucune main humaine n'intervienne. La pureté en l'état, sans artifice, sans mouvement, se dresse devant moi UNE COURONNE !.  Pas n’importe laquelle, un pur joyau ! Du cristal le plus pur, des diamants translucides, transparents 

Cette magnifique splendeur se fondrait dans l'eau la plus pure, cette eau aussi pure que le cristal sortant de dessous le trône divin. Apocalypse 22/1  Et il me montra un fleuve d’eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l’agneau.

Aucune royauté humaine ne possède pareille splendeur ! Je n'ai pas de mot pour décrire la transparence de ce que je vois - Apocalypse 21/11  (21/10) ayant la gloire de Dieu. (21/11) Son éclat était semblable à celui d’une pierre très précieuse, d’une pierre de jaspe transparente comme du cristal.

La couronne britannique à comparaison est terne, sans éclat, sans beauté. 

Je continue de regarder et voilà que se dessinent des petites merveilles, des pierres précieuses, du cristal peut être ? Je ne saurais dire tant je suis « scotchée » devant le tableau. Ces pierres, peu nombreuses, se fondent les unes dans les autres, et, éparses, quelques petites pierres de couleurs. Ces pierres sont taillées... 

Alors que je ne distingue rien d'autre, sortant de nulle part, un fond de couleur blanche ! Blanc étincelant, blanc coton, pur, légèrement crocheté. 

Sans limite, étalée devant moi, une pièce de coton sur laquelle se pose la couronne, et se fondent les petites pièces. 

Seigneur ! Qu'est-ce donc que cela ? 

Comment interpréter, comment recevoir, comment m'exprimer puisque aucun mot du langage humain ne saurait décrire ce que je vois ? 

C'est alors que me viennent en pensée quelques paroles, merveille des merveilles : 

Proverbes 4/9 -  Elle mettra sur ta tête une couronne de grâce, Elle t’ornera d’un magnifique diadème. 

Esaïe 28/5 - En ce jour, l’Eternel des armées sera une couronne éclatante et une parure magnifique pour le reste de son peuple, 

Esaïe 62/3 - Tu seras une couronne éclatante dans la main de l’Eternel, un turban royal dans la main de ton Dieu. 

La gloire de Dieu présentée comme une couronne dont la splendeur ne peut se nommer, et qui ne peut se poser que sur un linge pur préfigurant l'état spirituel de son épouse. Une couronne de grâce pour celle qui a été sauvée par pure grâce, ne méritant rien, absolument rien. 

Et alors que mes yeux commençaient à s'habituer à la vision, j'eus le regret de la voir disparaître, me laissant au cœur, à l'âme, une envie démesurée d'être ainsi couronnée, ainsi parée de splendeur et de grâce, alors que notre Seigneur portât une couronne d'atrocité. 

Soyez bénis.