Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 

COURAGE & PERSÉVÉRANCE

FONT PLUS QUE FORCE ET RAGE !

SHALOM

par Naomie le 26/06/2022

Romains 5/3 et 4 - 

Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l’affliction produit la persévérance,  la persévérance la victoire dans l’épreuve, et cette victoire l’espérance.


Dieu est Dieu n'est-ce pas ? Alors puisqu'il en est ainsi, je vais, ci-après, vous rendre un témoignage d'une des réalités divines qui sera, j'en suis certaine, un baume sur la foi de beaucoup d'entre nous qui sommes lassés et fatigués de marcher dans un vaste désert qui semble interminable, d'espérer sans rien voir venir. Je suis de la même espèce que vous, et il me faut, souvent, des points de repères pour vivifier ma foi.

Je ne dis pas que nous sommes des incrédules, je dirais plutôt que pour beaucoup d'entre nous, la traversée du désert est exténuante. Je le sais pour avoir traversé ce même désert, et trouvé des oasis dont l'eau était imbuvable. Mara ? Vous connaissez ?....

Alors, ce matin, après avoir pris un temps devant le Seigneur, priée, lu sa parole, j'ai acquis cette conviction qu'il me fallait vous raconter un vécu prophétique qui pris des chemins étranges avant de se concrétiser.

Une promesse qui a mis du temps à voir le jour.

Je me souviens d'une réunion publique à laquelle j'étais conviée, sans être intervenante.  J'étais déjà veuve, et je ne m'appliquais pas d’appellation de prophétesse. Nullement.

Donc, à la fin de cette réunion qui dura sur 3 jours, arriva le temps de la séparation, mais avant cela, de prière pour qui le souhaitait ;

Je vis venir à moi un jeune couple, désireux de placer son devenir dans les mains du Seigneur. 

Je pris, certes, le temps de recevoir la pensée du Seigneur pour leur vie.

Je leur annonçais un très grand changement de vie, une vie transformée, au service des enfants à problèmes, et de thérapie avec l'aide de chevaux. Un changement de lieu également....

Le temps a passé... Une nouvelle réunion de femmes cette fois-ci. Je m'y rendais, là aussi, sans être intervenante directement.

Une femme vint me saluer, et après un temps, me parlât de ma région, et d'une femme, prophétesse. Je lui rétorquais que je ne connaissais pas de prophétesse. C'était vrai, ma réponse était sincère.

Elle commença à me dire ce que la prophétesse lui avait révélé à elle et à son époux. J’eus un choc, dès que je compris qu'il s'agissait de moi, et de ce que j'avais prophétisé sur leur vie. Je l'écoutais en silence. Elle me dit que TOUT s'était accompli dans les moindres détails. Puis elle s'arrêta pour me dire : c'est vous !

J'avais compris de quoi il s'agissait depuis un moment mais je l'écoutais simplement. Elle m'avoua que cette prophétie lui avait fait peur car elle craignait les chevaux. Elle insista sur l'exactitude de toute la parole révélée et accomplie.... au bout de bien des années plus tard.

Elle m'embrassa, moi aussi. Je ne l'ai jamais revue.

Romains 8/25 -  Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l’attendons avec persévérance.

Voilà, chers frères et sœurs, ce qu'il me fallait vous dire, ce matin. Je sais qu'il le fallait, et je sais que cela va en réconforter plus d'un. Il est difficile d'attendre la vue de l'objectif quand ce dernier tarde. Mais voyez ce que le Seigneur, dans son amour attentionné pour nous, nous révèle quand nous sommes fatigués et lassés : 

Habakuk 2/3 -  Car c’est une prophétie dont le temps est déjà fixé, Elle marche vers son terme, et elle ne mentira pas ; Si elle tarde, attends-la, car elle s’accomplira, elle s’accomplira certainement.

Je suis, je vous l'ai dis, de la même espèce que vous tous. Parfois, je me sens « désillusionnée » mais regardez la vie, le chemin des prophètes du Seigneur : ils ont connu pareil sentiment qui pouvait les agiter, mais pas les faire renoncer.

Soyez bénis de la sainte bénédiction qui a été donné  à Abraham, à Aaron, à qui marche avec Dieu en obéissance.

Dieu n'est pas menteur, il n'est pas homme, et il accompli toujours le fruit de ses promesses, tant dans la bénédiction que la malédiction. Alors encore un peu de patience, notre roi revient bientôt. Amen.