Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 

SEIGNEUR J'EN APPELLE À TON JUGEMENT

AMEN

Par Naomie le 4 novembre 2021 à minuit. 

Devant le monde et son aspect de dévastation, alors que l'homme déchu erre comme un pauvre hère sans repère, perdu dans le mensonge d'un humanisme meurtrier, je suis fatiguée. Comme jamais auparavant, lassée, dégoûtée même. Et mes pensées n'en finissent plus d'activer le mécanisme de la réflexion, lui-même entraînant les courroies tendues de tout ce qui me désole. 

Devant le Seigneur, par nécessité, mais la bouche fermée, ayant l'impression d'avoir tout exprimé pendant toutes ces années passées, qu'il me semble que je rabâche encore et encore, et que cela n'a plus de sens ! 

Monte alors de mon esprit une pensée qui ne peut pas être mienne, trop fatiguée pour émettre quoi que ce soit d'intelligent et sensé, de spirituel aussi ! 

« Je te donnerais toute ma parole, il t'appartient de la transmettre, il t’appartient de la donner. 

De fraîches rosées seront répandues sur toi, sur ta famille (je comprends, ici, qu'il s'agit de ma famille dans la chair, mais aussi de celle que le Seigneur m'a donnée selon la pensée du Tout-Puissant) sur toi et tous les tiens. 

Je suis Celui qui entends les angoisses et les supplications, j'interviens quand un cœur sincère m'adresse sa prière » 

« C'est dans la faiblesse de l'homme que je me révèle car, comme l'a proclamé mon serviteur Paul : c'est quand l'homme est faible qu'il devient fort » 

« Le monde offre un spectacle de grande désolation, la terre se dérobe sous les pieds de l'Inique qui a voulu construire sa demeure aussi haut que la demeure de l'aigle. Je ferai tomber son nid !  Le nid de l'aigle tombera, et les aigles dans le ciel, les ailes grandes déployées, tournoieront. C'est ainsi que sonnera l'heure du carnage, les aigles se repaissant des cadavres. » 

Cette parole nous fut donnée il y a un certain temps déjà, les aigles dans le ciel tournoyaient et criaient : le sang... le sang... 

Ici, je vous l'affirme, il s'agit de la représentation de la nation américaine qui possède pour emblème l'aigle majestueux. Il a construit son « aire » au-dessus de tout autre lieu pour se protéger. 

(Hitler se fit construire un haut lieu appelé le nid de l'aigle, (aire) ce qui ne l'a pas mis à l'abri quand vint le temps de la grande défaite.) 

Jérémie 4/13 - Voici, le destructeur s’avance comme les nuées ; Ses chars sont comme un tourbillon, Ses chevaux sont plus légers que les aigles. — Malheur à nous, car nous sommes détruits ! —  

Matthieu 24/28 - En quelque lieu que soit le cadavre, là s’assembleront les aigles. 

Luc 17/37 - Les disciples lui dirent : Où sera-ce, Seigneur ? Et il répondit : Où sera le corps, là s’assembleront les aigles. 

Et Paul reçut la vision du Seigneur pendant la nuit : ne craint pas car je suis avec toi ! Parle et ne te tais pas ! 

Ceux qui voudront mettre la main sur toi pour te faire du mal ne le pourront pas :
Actes 18/1 à 10.
Amen. 

 

SI JE DOIS PARLER, JE PARLERAIS !


CRAIGNEZ, VOUS LES PEUPLES DE LA TERRE ! 

L'INIQUE S'EST LEVÉ ! 

SON ACTION MALÉFIQUE EST MAINTENANT VISIBLE AUX YEUX DE CEUX QUI VOIENT ! 

SA MARCHE EST DÉTERMINÉE

ET SON ACTION PRODUIT LE MARASME PARMI LES PEUPLES ! 

IL N'EST PLUS TEMPS DE TERGIVERSER ! 

QUE CELUI QUI COMBAT LE BON COMBAT DE LA FOI

PERSISTE CAR VIENDRA LA RÉTRIBUTION DES « SAINTS ÉLUS » 

LES AUTRES CONNAITRONT LE FRUIT DE L'AMERTUME ET DES LARMES. 

 

MAINTENANT TERRE  ! ÉCOUTE ! 

JE VAIS FAIRE TOMBER LE NID DE L'AIGLE

ET SES PETITS SE NOURRIRONT DE SA CHAIR ! 

LES AIGLES TOURNOIERONT SUR LA TERRE,

LES AILES REPLOYÉES, LEUR OMBRE COUVRIRA LA TERRE ! 

 LE SANG

LE SANG ! Crient-ils dans le ciel maintenant couvert par les ténèbres »