Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 

UN SONGE D'AFFRONTEMENT

Par Naomie le 26/04/2022

Shalom

 

Qui dira qu’une chose arrive,

Sans que le Seigneur l’ait ordonnée ?

Lamentations 3/37

Cette parole tirée de la bible repositionne toutes choses dans leurs éléments même si, parfois, il est difficile de décrypter et de comprendre la pensée du Seigneur.

Mais, ici, Jérémie annonce clairement que rien, ici-bas, n'est dû au hasard ou à la chance ou que sais-je encore. Non ! Rien de tout cela ! Seule la volonté exprimée du Seigneur est génératrice des événements qui délimitent notre vie.

 Ce rêve dans la nuit du 25 au 26 avril 2022 est tout sauf banal

L'action se passe dans un lieu de plein air, une grande vallée bornée d'arbres, une forêt plus ou moins sèche. De très nombreuses fougères séchées, brunâtres, des arbres maigres hauts et secs. Je regarde les éléments de ce qui pourrait ressembler à une peinture bucolique, ce qui n'est pas le cas.   Donc 2 vues totalement extrêmes. Ensuite apparaissent des feux de forêts , ils ne sont pas trop actifs. En fait ils viennent d'être allumés. Surgissant de nulle part, des hommes hurlants, bondissants, courants, gesticulants, animés de haine (à ce que je vois, que je ressens). Je regarde de plus près et fais la constatation suivante : les deux camps qui se dressent l'un contre l'autre sont composés d'hommes blancs, des pionniers, d'une part, et d'indigènes, des indiens me semble-t-il d'autre part. Ils se cherchent afin de se combattre et de se détruire mutuellement.  Je me réveille très brièvement puis replonge dans mon sommeil, et dans la suite du rêve interrompu. En fait c'était le temps d'une trêve. Je vois chacun des hommes composant les deux camps sortir de leurs abris, de leurs cachettes. Ils sont haineux ! Ils fument la haine de leurs narines.  Des pionniers se sont mis à l’abri dans des lieux insolites (comme du temps des dragonnades et autres amabilités contre les réfractaires religieux contraints de se cacher) ; Lors de leur sortie des cachettes, ils voient le feu qui a pris une très grande extension, ça brûle partout, la forêt est en flamme. Des enfants hurlent malgré l'intimation qui leur est faite de se taire pour ne pas attirer l'attention des indiens. Les « indigènes » quant à eux, sont aussi en proie aux flammes. Tous essaient de fuir, de se mettre à l’abri mais rien n'y fait. 

 Je sens la peur

Je perçois la peur

Seigneur

J'en appelle à ta clémence, malgré la démence humaine. 

 

 2 Chroniques 7 : 14

Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie,

Prie, et cherche ma face,

Et s’il se détourne de ses mauvaises voies,

Je l’exaucerai des cieux,

Je lui pardonnerai son péché,

Et je guérirai son pays.



Ézéchiel 33:33

Quand ces choses arriveront,

Et voici, elles arrivent !

Ils sauront qu'il y avait un prophète au milieu d'eux.